Mar 162011
 

J’avais commencé à écrire ce texte pour un commentaire en réponse à un article de Kanpai (ou plutôt en réponse aux commentaires qui commençaient à fleurir dessus), mais comme il devenait interminable, autant en faire un article ici.

(Avertissement : depuis que j’ai commencé ce blog, j’ai toujours voulu m’en tenir, à tort ou à raison, à une ligne éditoriale la plus consensuelle possible, j’ai peur de m’en écarter un petit peu aujourd’hui)

 

Faut-il aller au Japon dans les semaines ou mois à venir ? Ou vaut-il mieux annuler son voyage qui était prévu ?

Je suis un peu atterré par la panique nucléaire qui saisit à peu près le monde entier (avec la France parmi les pays de tête) ces derniers jours. Je ne sais pas si ce sont les séquelles de la Guerre Froide ou autre chose, mais il suffit de prononcer le mot “nucléaire” et tout le monde semble perdre son sens commun et sa capacité à raisonner sur le sujet (je ne m’adresse pas à toi Gaël, c’est une remarque d’ordre général).

Un conseil, lisez ce qu’en disent ceux qui connaissent le sujet, les physiciens nucléaires, pas les journalistes.
Sérieusement, faites-le, parce que ne comptez pas sur moi pour vous faire un cours sur l’énergie nucléaire ici.

Juste un détail que beaucoup de monde oublie : en 1986 le nuage de Tchernobyl, dont pourtant tout le monde parle aujourd’hui, il est bel et bien passé en France et en Europe Occidentale. Vous en êtes morts ? Moi non plus (ce n’est même pas prouvé qu’il ait causé des cancers en dehors de la zone autour de la centrale). L’Europe est-elle aujourd’hui une région post-apocalyptique ? Non plus. Vous êtes nés après 1986 ? Dites-moi, vous avez combien de bras ? Deux ? Et de nez ? Un seul… Je ne dis pas qu’un accident nucléaire tel qu’il est en train de se produire à la centrale Fukushima Daiichi n’est pas dangereux, je dis que ce danger est relativement négligeable au-delà de 50 kilomètres du lieu où il se produit (écoutez les physiciens nucléaires plutôt que Laurence Ferrari).

Le taux de radiation est-il anormalement élevé à Tokyo ces derniers temps ? Oui bien sûr, il est passé de négligeable à environ autant que quand vous êtes à 11,000 mètres d’altitude. En d’autres termes, vous recevrez plus de radiations en prenant l’avion (rayonnement solaire, etc.) que si vous êtes à Tokyo ces jours-ci. Je ne parle même pas de si vous devez passer une radio quelconque, là vous allez recevoir bien plus de radiations que n’importe quel Tokyoite en recevra cette semaine.

 

Aller au Japon ou non ?

Petits rappels : 90% du Japon en gros n’est pas affecté par le désastre, si vous aviez prévu de vous y rendre, cela vous laisse quand même pas mal de choix de destinations. Cela vous permettra peut-être même de découvrir que le Japon ce n’est pas seulement “Tokyo et deux jours à Kyōto” (combien de Français l’ignorent encore ?).
Bien entendu hors de question d’aller à Fukushima, Miyagi ou Iwate. Et effectivement, ce n’est peut-être pas une mauvaise idée de ne pas trop s’attarder à Tokyo, non pas à cause de la peur des radiations, mais parce que la ville se doit de tourner au ralenti pour encore quelques jours au moins (combien de temps ? je ne le sais pas plus que vous au moment où je tape ces lignes) et si vous y allez, vous allez gêner tout simplement. D’ailleurs, vous savez, Narita ou Haneda ne sont pas des passages obligés pour entrer au Japon (scoop : je n’ai jamais mis les pieds, ni dans l’un, ni dans l’autre, étonnant non ?)

Vous avez peur des tremblements de terre ? Sachez qu’ils font partie intégrante de la vie quotidienne au Japon, comme les cyclones dans les zones tropicales en automne, les tornades dans le Midwest américain en été, et les blizzards en hiver au Canada et en Sibérie, et j’en passe. Si vous avez peur des catastrophes naturelles au point de vous demander si vous devez annuler votre voyage au Japon, je me demande bien pourquoi vous vouliez aller au Japon au début. Restez en France il vaut mieux.

 

Le monde se préoccupe-t-il du Japon ?

Je vais vous dire une des premières choses que 康代, mon épouse, m’a dit vendredi, en réalisant en même temps que moi l’ampleur du désastre : “Est-ce que tu penses que les gens du reste du monde vont se soucier de nous et nous aider ou bien se fichent-ils du Japon ?”

Oui, nous savons tous que le Japon a un rapport pour le moins particulier avec le “reste du monde” mais malgré cela, et comme toute personne à qui arrive un évènement traumatisant, la peur de se sentir abandonné est présente et forte, chez tous, même ceux qui ont échappé au désastre.

Et je pense qu’il n’y a pas de meilleur moment pour montrer au Japon que vous ne l’abandonnez pas, surtout les “amoureux du Japon.” Il n’y a pas de meilleur moment pour lui montrer votre amour. Souvenez-vous : c’est dans les moments difficiles que l’on reconnait ses vrais amis. C’est la même chose aussi.

Si vous voulez annuler votre voyage maintenant, peut-être que vous ne le méritez pas vraiment ce Japon finalement…

Oui, les Japonais ont besoin de voir que vous ne les abandonnez pas. Si vous allez au Japon dans un futur proche, ils ne vous le montreront peut-être pas, mais au fond d’eux, les Japonais vous seront reconnaissant d’être là, de penser à eux, de venir les voir.

Et d’un point de vue beaucoup plus pragmatique, le Japon va avoir besoin de votre argent autant que possible dans les prochains mois et ce pour des raisons évidentes. Je ne parle pas ici de dons, mais bien d’aider à relancer le pays, et le tourisme est loin d’être la pire façon de le faire.

Donc s’il vous plait, ne cédez pas aux peurs irrationnelles, montrez que vous êtes une personne capable de raison, et surtout montrez aux Japonais que vous les aimez, n’annulez pas votre voyage au Japon.

 

Quelques mots de plus pour ceux qui veulent aider.

Et si au contraire, vous sentez que vous devez aller au Japon, là, maintenant, tout de suite pour aider les secours, pour aider les gens des régions affectées ?
Là, je vous arrête tout de suite.

Oui, je comprends que l’on veuille faire ça, moi aussi j’aurais bien envie d’être dans le Tōhoku en ce moment, moi aussi je me sens inutile là tout de suite, au chaud devant mon ordinateur.
Mais à moins de disposer de compétences spécifiques qui peuvent être utiles (mais si c’est le cas vous travaillez certainement déjà dans l’humanitaire, ou alors il serait temps d’y penser), imaginez deux secondes être là-bas :

  • Êtes-vous bilingues ? Parlez-vous, comprenez-vous, lisez-vous parfaitement le japonais ? Si vous n’avez pas répondu oui à chacune de ces questions, n’oubliez pas que vous serez plus ou moins illettrés et plus ou moins incapable de communiquer (donner des conseils, recevoir des indications, et j’en pense) une fois sur place.
  • Si vous n’êtes pas médecin, sauveteur, spécialiste de l’aide après un tremblement de terre ou je ne sais quoi, vous allez tout simplement gêner, être en travers de la route des gens qui savent eux ce qu’il faut faire sans qu’on ait besoin de le leur expliquer.
  • Oh et j’oubliais, vous allez utiliser de la nourriture, de l’eau, un lit, des couvertures qui seront bien plus utiles aux sinistrés qu’à vous.
  • En d’autres termes, vous serez un boulet.

 

Donc pour aider, il n’y a qu’une seule solution, donner aux NGO crédibles. Personnellement, je pense que le mieux c’est encore de donner aux organisations locales (ces derniers temps tout le monde semble vouloir donner à la Croix-Rouge, mais malgré tout le bon boulot qu’elle fait, je pense que donner à une seule association n’est pas forcément une bonne idée, surtout dans ce cas précis où il existe un grand nombre d’organisations locales). Pour plus de détails, je vous conseille de lire mon article suivant sur comment aider le Japon.

 

Finalement, quelques sources d’informations crédibles (parce que le sensationnalisme, ça commence à suffire) :

  • Le New York Times
  • La BBC
  • La NHK
  • Hiroko Tabuchi (elle est japonaise et travaille au NY Times, elle est la meilleure source d’infos sûres que j’ai trouvée sur le web.
  • Désolé, je n’ai rien trouvé en français, peut-être le Monde, j’avoue ne pas trop l’avoir suivi ces derniers jours.

 

Mises à Jour:

18/03/11 : Un lien intéressant du blog  d’Alex qui revient de l’Ambassade de France à Tokyo

22/03/11 : Si vous voulez vous renseigner sur comment faire un don directement au Japon, c’est ici même : Blog4Japan.

Un physicien français au Japon raconte les choses.

27/03/11 : Pour les anglophones parmi vous – Viewpoint: We should stop running away from radiation by Wade Allison - University of Oxford.

02/04/11 : Peut-être le meilleur article que j’ai lu jusqu’à présent en français sur la situation.

19/04/11 : Et s’il n’y a rien à faire, si vous continuer à penser que vous devez annuler votre voyage, vous avez trop peur des radiations, j’ai un autre message pour vous.

Si vous avez aimé ce que vous venez de lire ou de voir, la meilleure façon de me remercier est de partager cet article avec vos contacts sur les réseaux sociaux de votre choix.

Pour ne manquer aucun nouvel article abonnez-vous au flux RSS du blog ou bien par e-mail.

Et n'oubliez pas de me suivre sur Google+, Twitter et Facebook.

Les articles suivants pourraient vous intéresser:

The following two tabs change content below.

David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.

Latest posts by David Billa (see all)

  33 Responses to “Faut-il annuler son voyage au Japon ?”

  1. Merci pour cet article constructif et personnel. C’est vrai que de si loin nous ne pouvons pas faire grand à chose à part : faire des dons, soutenir moralement les japonais et étrangers sur place et commencer à remettre en question l’énergie nucléaire…

    Si j’étais sur place, je pense que je ne céderai pas non plus à la panique car les taux annoncés sur Tokyo ne sont pas dangereux pour la santé… Les médias français grossissent les événements pour faire du sensationnel et formatter les cerveaux disponibles qui les regardent ou lisent.

    Pour ceux qui comptaient partir au Japon, je trouve qu’il est intelligent d’attendre au moins quelques semaines pour voir comment la situation évolue… Ceux qui partiraient en voyage dans les semaines à venir seraient eux aussi des boulets au même titre que ceux qui souhaitent partir sans parler japonais ou compétences particulières.
    François a récemment posté Séisme du 11 mars au Japon

    • Merci pour ton commentaire.
      En quoi trouves-tu que ceux qui partiraient au Japon dans les jours, semaines, mois à venir seraient des boulets ? La vie quotidienne continue normalement dans une grosse partie du Japon.

  2. Merci pour cet article.
    Le catastrophisme hors de contrôle des hommes politiques et des médias français est tout simplement hallucinant. Comme tu le dis, “c’est dans les moments difficiles que l’on reconnait ses vrais amis” et, malheureusement, je ne crois pas que la France montre en ce moment qu’elle est amie du Japon.
    Au Français de le montrer individuellement et d’aider, par des dons, les (centaines de milliers de) personnes sinistrées plutôt que de se regarder le nombril en se lançant dans un débat sur l’énergie nucléaire en Europe. Un peu de décence, de compassion, d’humanité ne font jamais de mal.

    Pour ce qui est de la couverture du Monde, j’en suis malheureusement revenu : ils font de plus en plus dans le sensationnalisme et c’est bien regrettable.
    Sur Twitter, le journaliste Steve Herman (http://twitter.com/W7VOA) de Voice of America est sur le terrain et rapporte des informations fiables.
    Jérôme a récemment posté Faites un don pour le Japon

  3. c’est intéressant mais vous etes hyper donneur de leçons… c’est hallucinant!

    • Désolé, déformation professionnelle. Quand les gens commencent à se comporter comme des poulets sans tête, j’essaie instinctivement de les recadrer, le ton suit naturellement.

      Mais bon, s’il vous en faut si peu pour halluciner c’est que vous prenez certains psychotropes ou que vous manquez un peu d’expérience de vie. Jérôme, juste au dessus, décrit quelque chose de vraiment hallucinant lui.

  4. Bonjour je suis venue sur votre blog pour la première fois, c’est super bien dit, parce que franchement nous sommes (en disant ‘nous’, je signifie grosso modo ‘moi-même ainsi que certains amis japonais et français en dehors du pays en ce moment) de plus en plus stressés par les presses, les commentaires négatifs et non constructifs: en plus les autres – les amis qui paniquent en croyant à toutes ces infos- étant très gentils de vous réconforter vous donnent vraiment l’impression que votre pays est presque terminé, quoi!!!
    Or quand on communique avec la famille qui habite à Tokyo -dans mon cas- ils ont l’air d’aller plutôt bien, calmes et normaux.
    Enfin je voulais tout simplement dire que je suis drôlement contente de prendre connaissance qu’il existe des Français qui ont des yeux relativisant les choses correctement. Oufff…

  5. Salut et tout d’abord MERCI !!!! merci pour cet article !!!!

    Notre voyage est prévu pour la mi-mai et pour l’instant hors de question de l’annuler (il va de soi qu’on ne dit rien à nos proches qui sont déjà très inquiets alors qu’on est en France !!! )
    Bien sûr nous essayons de suivre au plus près les infos données via les sites, les blogs et les journaux.
    quant aux journaux télévisés… on le sait tous ils raffolent du sentationnel ça les excite et ça se ressent énormément ! (quoi que là les pb avec la Lybie vont passer devant le Japon pour sûr !
    Hier soir ils annonçaient que le nuage radioactif allait passer sur la France… misère déjà que les gens se sont précipités dans les pharmacies pour acheter des pastilles iodées c’était pas la chose à faire. Un peu de retenue voyons et cessons d’être nombrilistes.

    Je pense que de voir des touristes fera du bien aux japonais, ça montrera qu’on ne les traite pas en pestiférés et surtout qu’on a compris que le Japon ne fait pas 50km²…

    Voilà encore merci pour ce message ça fait du bien de lire ça !!!!!

    • De rien, et merci, ça fait tout aussi plaisir de lire de tels commentaires de gens qui gardent la tête sur les épaules (et qui ne pensent pas que le Japon fait 50 km2)

      • Je vais m’empresser de mettre le lien de ce blog sur mes posts dans les forums ! c’est d’ailleurs sur l’un d’eux que je l’ai eu :)
        (apparemment ça y est le sujet Lybie est passé devant… c’est sans doute plus croustillant…)

          • Merci beaucoup pour cet article ! Je dois partir pour le Japon le 30 avril, et les informations sont tellement diverses et contradictoires que j’en avais perdu tout courage et commençait à envisager sérieusement l’annulation.
            J’avais d’ailleurs stoppé de lire la presse, les “Japon : 2ème Tchernobyl” et autres “Japon : Situation nucléaire apocalyptique” étant vraiment agaçant.
            On peut traiter un sujet sans verser dans le sensationnel.
            C’est un pays que je ne connais pas mais qui me fascine, et je prépare ce voyage depuis 2 ans, c’était un réel crève coeur de faire une croix dessus.

            Merci encore pour ces propos réconfortants qui vont me permettre de réfléchir à la question plus calmement.

  6. Je comprends vos arguments et j’y adhère totalement, mais pour notre part notre voyage était prévu au mois de mai avec un enfant de 3 ans. Nous n’avons pas pris de décisions mais les informations sont tellement contradictoires et n’étant ni spécialistes du nucléaire, ni experts en santé publique, nous sommes incapables d’avoir une vision claire de la situation : ducoup dans le doute mais très conscients que les jeunes enfants sont les plus vulnérables face à l’exposition aux radiations, nous allons très certainement annuler ce voyage…

    Merci en tout cas pour ce blog !

    • De rien.

      Il n’y a des informations contradictoires uniquement si on écoute n’importe qui.

      Un de mes propos essentiels ici, c’est que ceux qui savent de quoi ils parlent ne tiennent aucun propos contradictoires. Trouvez-moi un physicien nucléaire qui dit que ce qui se passe à Fukushima est dangereux au-delà de 20-30 km de la centrale.

      • Je partage complètement votre avis sur la question. Mon seul véto reste ce genre d’article: http://stopcivaux.free.fr/vrac/fernex_fr.pdf
        Juste pour mettre un peu de tempérance. Je reste persuadé qu’on en fait trop dans le paysage médiatique français. Un avis à ce propos?

        • Véto ? Pas sûr de comprendre.
          Le problème avec votre lien c’est qu’il parle de Chernobyl, déjà une première chose serait que les gens arrêtent de comparer les deux. Il n’y a rien de comparable : différentes technologies, différentes circonstances, différents accidents.
          Quant à ce rapport que vous nous proposez, désolé, j’ai arrêté de lire au bout d’une dizaine de ligne, les délires conspirationnistes, j’en ai soupé. Un truc qui commence par “on nous cache tout, on nous dit rien” à grandes doses de manipulation par l’émotion (un rapport sérieux et crédible ne parlera jamais de “gravité exceptionnelle” il donnera des faits, seulement des faits) en général, c’est poubelle de suite.

          Et puis même, soyons fous, comparons. Est-ce que l’Ukraine a été rayée de la carte en 1986 ? Est-ce que Kiev (à 90km de Chernobyl) est devenue une ville hautement radioactive au point de ne plus pouvoir y aller ?
          Non.
          Sérieusement, les gens ne veulent pas s’éduquer sur le nucléaire et ne veulent pas regarder les faits quantifiables, préférant les émotions irrationnelles sur le sujet, je commence à en avoir ma claque.
          Qu’ils aillent apprendre la différence entre un rayonnement alpha, beta et gamma, ce qu’est un becquerel et un sievert, le césium le plutonium et les autres, et ensuite on en reparlera, mais les cris d’orfraies ça suffit.

  7. Merci enfin! raison et modération! le duo gagnant mais si peu audible en ce moment bravo aussi pour avoir rappelé cette évidence; chercher les informations à la source; de nombreux spécialistes en science nucléaire se démènent pour nous informer écoutons les.
    Mon voyage au Japon est prévu pour fin Juin je compte bien y aller même si je dois renoncer à mon projet premier qui était de nous baser (moi et ma petite famille) à Sendai (je m’apprêter à réserver l’hôtel le jour même de cette bouleversante catastrophe!!!) pour explorer le Tohoku. nous resterons donc sur Kyoto (je suis une passionnée de l’art des jardins japonais) et explorerons éventuellement Kyushu et la mer intérieure.
    C’est bien comme un tout petit geste de solidarité envers ce pays que j’admire que je conçois le maintien de mon voyage.
    Merci encore Isabelle

    • Merci à vous aussi, je suis tout aussi content de ne pas m’exprimer dans le vide que vous l’êtes de me lire.
      Le problème de nos jours c’est que la raison et la modération n’intéressent plus, c’est “ennuyeux” voire “trop compliqué”, beaucoup de gens n’ont même plus honte d’être ignorants, ils s’en félicitent. (ouhla, je vais passer pour un passéiste déclinologue moi).

      Bien dommage effectivement que vous ne puissiez vous rendre dans le Tohoku, espérons que cela ne sera que partie remise.
      Bon voyage en juin en tout cas, et si vous comptez visiter la Mer Intérieure, j’ose vous conseiller de revenir me lire, je ne parle presque que d’elle sur ce blog en temps normal

  8. merci beaucoup pour cet article qui met une claque à tout ce catastrophisme.
    j’ai prévu un voyage au Japon en mai, j’étais plustôt confiante tout en gardant un oeil sur la situation, et l’angoisse irraisonnée de mes proches sont à 2 doigts de me faire annuler sur des bases d’infos alarmantes.
    dés que le mot “nucléaire” est prononcé, les gens s’imaginent déja dans fallout…Je ne sais plus qui croire si les médias français en font trop ou si c’est les médias japonais qui minimisent les faits.
    je n’y connait rien personnellement mais votre article remet les pendules à l’heure.
    J’ai des amis japonais qui attendent ma venue, c’est un vrai sacrifice que de tout annuler sur des peurs irraisonnées. Ca semble en effet un peu lâche de tout annuler comme ça…
    si la situation n’empire pas je pense vraiment y aller.
    merci encore de cet article c’est une bouffée d’oxygéne !

    • Merci pour le commentaire.
      “Qui croire ?” Comme je le disais par ailleurs, “pourquoi pas les gens qui savent de quoi ils parlent ?” C’est à dire les physiciens nucléaires ? Aucune voix discordante chez eux. Même dans le pire des cas, ils sont tous d’accord seule la zone de 50 kms (environ) autour de la Centrale serait affectée.
      Mais comme vous le dites, il suffit de prononcer le mot “nucléaire” et tout le monde perd son sens commun. Le pétrole tue et tuera toujours plus que la pire crise nucléaire, mais personne ne s’en émeut.
      J’entends aussi de plus en plus que les médias japonais minimiseraient les faits. Sauf que je l’entends uniquement de la bouche de Français. Habitués à ce que leurs médias leur mentent parce que trop consanguins avec le pouvoir. D’ailleurs marrant ces Français qui n’ont jamais confiance en leurs médias sauf quand ceux-ci ne sont même pas sur place d’un évènement et ne racontent que des conneries sur le sujet. Quand je vois que la plupart des journalistes français (AFP compris)n étaient à Osaka, c’est le comble du ridicule et du manque de professionnalisme, ce serait comme être à Brest pour parler de ce qu’il se passe à Marseille.
      Quant à dire que la NHK minimise les choses, c’est bien mal connaître celle-ci.
      Mais de nos jours, quand on ne rapporte que les faits sans les dramatiser, sans y mettre de l’émotion, sans se perdre en conjectures on “minimise.” Combien de journalistes français ai-je entendu parler de nouvelles “inquiétantes” ou “dramatiques”, sans ensuite donner aucun fait concret, sans rien mettre en perspective ? A peu près tous les Français.

  9. Eh ben, superbe article :)
    je suis passé par ici via le blog nani nani mais aussi via Kanpai.
    C’est du bon boulot l’article :)
    ps : boulet était peu être un peu fort pour décrire les gesn qui voudraient aller au japon, mais on a compris le sens de tes mots :p
    rames a récemment posté Japon – le saviez vous – Nucléaire quezako

    • Merci pour le compliment.
      Sinon attention, pas de méprise. Je ne traite pas de boulet les gens qui voudraient aller au Japon (cela irait à l’encontre de tout ce que je dis dans le reste de l’article), je dis que les gens qui voudraient aider concrètement, sur le terrain, dans les zones dévastées, mais n’étant pas bilingues et/ou n’ayant pas de compétences particulières pouvant servir à quelque chose sur place seraient des boulets (au sens premier du terme… ou plutôt second… l’insulte à la mode n’étant que le troisième sens). À noter que je m’inclus moi-même parmi ces gens, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je ne suis pas sur place

  10. Eh bien, vous avez dit tout haut ce que je pense tout bas… Mais pas si bas que ça… Non,non… Je rassure tous ceux qui autour de moi s’inquiètent^^
    Dans la Vie, il faut une pincée ” d’inconscience” ^^ Pas vraiment! Je pars, parce que je suis en confiance et d’accord avec votre principe : ” Souvenez-vous : c’est dans les moments difficiles que l’on reconnait ses vrais amis.”
    Et mes AMIS, m’attendent la bas :) Merci pour votre billet.
    Okasan a récemment posté Visite Éclair -

  11. Je souhaitais revenir sur cet article qui, à l’époque ou je l’avais lu, m’avait apporté du réconfort et m’avait encouragé à ne pas abandonner trop tôt mon voyage ! (je vous en remercie d’ailleurs)
    Pour re-situer le contexte, je dois partir le 20 Mai prochain pour deux semaines avec 3 amis qui sont également fortement attirés par la culture nippone (voyage, qui plus est, prévu de longue date !!!)

    Si je relis ce même article aujourd’hui, je serais beaucoup plus critique,

    En effet, il est encore difficile aujourd’hui de pouvoir convaincre de “simples” touristes de ne pas abandonner le voyage en regardant la situation toujours instable dans la centrale nucléaire de Fukushima.

    Le mot nucléaire doit forcément faire réfléchir et l’agitation médiatique qui en a découlé était forcément liée à la situation actuelle de la France via sa politique énergétique.
    Quoi qu’on en dise, le fait de voir un tel évènement (je ne parle pas de la catastrophe naturelle mais bien de la catastrophe nucléaire) déclenchera une méfiance et donc un refus de partir et une volonté d’annuler, malgré toute l’envie et la volonté de découvrir ce pays.

    Je suis tout à fait d’accord avec la vision que vous portez sur le Japon, concernant le fait que le Japon, ce n’est pas que Tokyo, et un peu du reste, mais forcément pour des touristes de base qui partent pour la première fois au Japon, et qui ne pourront peut être pas renouveler le voyage, Tokyo est La Ville à visiter (demander à n’importe qui quelle ville doit visiter un touriste étranger s’il vient en France, quelle sera sa réponse ?!?)

    Donc, finalement, pour répondre à la question posée par le titre de l’article,
    mon opinion est la suivante,

    suivez les indications données par les affaires étrangères
    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/pays_12191/japon_12268/index.html
    A part si vous avez de la famille, ou un travail urgent à Tokyo, ou que vous partez en vacances dans la région de Kyoto car vous avez déjà visiter Tokyo lors d’un précédent voyage,
    Ne partez pas au Japon et attendez que les nouvelles soient meilleures (et ce n’est pas les abandonner que de ne pas partir, je ne voudrais pas culpabiliser d’annuler mes vacances non plus…)

    pour ma part, j’ai fait un don via Playstation store, (http://blog.us.playstation.com/2011/03/18/japan-tsunami-appeal-on-psn/) qui est directement reversé à la American Red Cross pour les sinistrés du Japon.

    tout ce que je souhaite au final, c’est bien une chose, que la situation s’améliore au Japon, et avant tout pour les centaines de milliers de sinistrés,
    mon voyage au final, on s’en fout, ça peut attendre ;-D

    Yamato-damashii

    Jérôme

    • “En effet, il est encore difficile aujourd’hui de pouvoir convaincre de “simples” touristes de ne pas abandonner le voyage en regardant la situation toujours instable dans la centrale nucléaire de Fukushima.”

      Et pourquoi ? Ils avaient l’intention d’aller à Fukushima ces touristes ?

      “Le mot nucléaire doit forcément faire réfléchir”

      Je crois qu’on touche au coeur du problème. Personnellement, ce n’est pas juste le mot nucléaire qui me donne à réfléchir, mais à peu près tout ce à quoi je me retrouve confronté. Mais justement, en France – pas uniquement en France, mais j’ai envie de dire “surtout en France… et en Allemagne”- dès que le mot nucléaire est prononcé réfléchir est à peu près la dernière chose que font les gens. Les gens ne comprennent pas le nucléaire et au lieu de tout simplement apprendre de quoi il en retourne exactement, ils se laissent aller aux peurs les plus irrationnelles, aux rumeurs les plus folles et aux désinformations les plus ridicules. Par exemple penser qu’il vaut mieux éviter Tokyo, voire tout le Japon à cause de ce qu’il se passe à Fukushima.
      Je ne vais pas refaire ici un mini-laïus sur la radioactivité, je l’ai assez fait par ailleurs (même si je l’ai fait plus en anglais qu’en français, tout simplement parce que j’avais plus de documents anglais sous la main), et ce serait bien que les gens se renseignent un peu quand même… Et c’est pas en allumant sa télé ou en lisant le journal qu’on peut le faire.

      “Tokyo est La Ville à visiter”

      Euh… Non… Je sais bien qu’elle est porteuse de nombreux fantasmes chez les Français, personnellement je n’y suis allé que lors de mon deuxième voyage au Japon et la seule raison pour laquelle je ne regrette pas y avoir été c’est justement mon souci de connaissance et de réflexion. Je ne pense pas y retourner un jour sauf si certains évènements particuliers m’y poussent.

      “demander à n’importe qui quelle ville doit visiter un touriste étranger s’il vient en France, quelle sera sa réponse ?!?”

      Ça dépend. J’ai vécu 7 ans à l’étranger, on m’a très souvent posé cette question, ma réponse était : “surtout ne limitez pas la France à Paris et surtout allez ailleurs” Ensuite ceux qui avaient la tête bourrée de clichés et de fantasmes (un peu comme pas mal de Français avec Tokyo) n’avaient de toute façon que faire de mes recommandations. Je suis content d’avoir fait découvrir la “vraie” France à certains autres.

      “suivez les indications données par les affaires étrangères”

      Difficile de donner plus mauvais conseil je pense. Le Ministère des Affaires Étrangères sera mu par le fameux “principe de précaution” (dans certaines langues cela se traduit par lâcheté, dans d’autres par immobilisme). Le Ministère des Affaires Étrangères ce n’est pas un organisme indépendant et objectif, c’est le gouvernement. Or il se trouve que le gouvernement actuel n’est pas très en odeur de sainteté auprès de son peuple de nos jours, et la dernière chose dont il a besoin c’est qu’on lui mette sur le dos une quelconque incompétence si pour une raison x ou y un Français se retrouvait tué ou blessé au Japon en ce moment. Je vous renvoie au blog d’Alex (dont le lien se trouve en fin de cet article à la mise à jour du 18/03/11) pour plus de détails, si je les détaillais ici, je ne ferai que plus ou moins paraphraser ses propos.

  12. Bonjour,
    Merci pour votre article qui nous informe bien plus que nos chers journalistes français qui font dans le sensationnel et la désinformation pour faire de l’audimat.
    Je devais partir au Japon le 14 mars pour y vivre quelques temps mais suite à la catastrophe, j’avais décidé de partir plutôt dans le sud sans repousser mon voyage car cela me tenait à coeur d’y retourner.
    Mais avec toute cette pression médiatique, tout mon entourage a commencé à avoir peur en dehors de toute mesure pensant que Tokyo et le reste du Japon était Fukushima (Ridicule! est ce que la France se résume à Paris). Toute cette pression a été assez effrayante, du coup j’ai pris la décision (à contre coeur) de repousser de quelques mois mon voyage mais avec la ferme intention d’y aller au plus tard fin juin.
    “Suis-je lâche ?” cette question m’a taraudé de manière insupportable. Probablement …
    J’aurai tellement aimé que les gens qui m’entouraient puissent avoir la curiosité de prendre l’information ailleurs qu’à la TV ou les journaux ..
    Désolée je n’apporte pas de propos intelligents, j’avais juste envi de partager ceci car nous sommes beaucoup dans ce cas.

    • Merci pour ce commentaire intéressant (et loin d’être stupide).
      Si je peux vous donner un conseil (ainsi qu’à tout le monde), c’est de ne pas écouter les proches (ou moins proches) quand ceux-ci disent de ne pas partir (dans n’importe quelle situation, pas seulement maintenant).
      Quand on souhaite partir quelque part, il y aura toujours des gens qui -pour de multiples raisons- ne souhaiteront pas votre départ. Même dans ce cas précis, combien utilisent Fukushima comme une excuse plus ou moins inconsciente pour justifier leur propre souhait que vous ne partiez pas ? Souhait présent, catastrophe au Japon ou non.
      Quand la question de partir ou non se pose, il suffit de se demander ce qu’il se passera dans les deux cas.
      Que se passe-t-il si on ne part pas ? Rien.
      Que se passe-t-il si on part ? On ne sait pas, mais ce que l’on sait c’est qu’il se passera quelque chose.
      À partir de là, pour moi, le choix est simple. Ensuite, il y a des gens qui préfèrent qu’il ne se passe rien dans leur vie… en général ce sont les mêmes qui déconseillent aux autres de partir.

  13. Quel beau reportage.
    Je reviens du Japon où j’étais la seule blanche dans la rue, le métro, les musées.

    Le patron du petit ryokan où je logeais m’a demandé de pouvoir appeler la télévision japonaise pour m’ interviewer en japonais. J’ai dit oui. Cela a duré 35′ puis j’ai encore été filmée 1H30 lors de mes visites.

    Tout le monde semblait reconnaissant que je sois venue car mon groupe a annulé.

    Merci pour vos observations.

    • Merci. Votre témoignage fait chaud au coeur.
      La bêtise des gens (oui à ce niveau là, je ne parle plus de manque de courage mais bien de bêtise) me désespère de plus en plus.

  14. vos commentaires correspondent aux infos que nous transmet notre fils étudiant au Japon .Nous sommes déterminés a continuer nos séjours touristiques dans ce beau pays aux habitants extraordinaires .

 Leave a Reply

(requis)

(requis)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.