Teshima


Teshima 500

 

Teshima est devenue depuis 2010 le nouveau « terrain de jeu » de Benesse Art Site. Il est vrai que Naoshima et Inujima commençaient à être bien remplie. Personnellement, je suis assez content que cette île commence à être connue des visiteurs de la région, elle est l’une des plus belles et ses habitants sont les gens les plus gentils que j’ai eu la chance de rencontrer. Ma seule inquiétude est qu’elle est en train de devenir un peu trop touristique comme c’est déjà le cas pour Naoshima et qu’elle y perde son âme, ou du moins son atmosphère.

– Superficie : 14,5 km2

– Circonférence : 18 km

– Point Culminant : 340 m (Mont Dan)

– Population : 1018 (dans 468 foyers)

– Accès :

Le plus gros défaut de Teshima, c’est qu’elle est difficilement accessible depuis Takamatsu. Il y a toutefois une liaison directe entre Takamatsu et le village d’Ieura, la Teshima Art Line. Même si le bateau est plaisant et pratique, il reste cher, et il n’y a que peu de trajets quotidiens entre les deux destinations. Une autre façon de se rendre sur l’île depuis Takamatsu est de faire un détour, soit par le Port de Uno, soit par Shodoshima. C’est plus long, mais avec beaucoup plus de trajets quotidiens. Et cela permet aussi d’arriver au port de Karato plutôt que celui d’Ieura si on le souhaite.

Notez qu’il existe toutefois une liaison directe entre Takamatsu et le port de Karato, mais pendant la Triennale de Setouchi uniquement.

Depuis Honshu, on se rend en général sur Teshima depuis le Port de Uno : le ferry (à destination finale de Shodoshima) permet d’accéder à Ieura et à Karato.

On peut aussi accéder à Teshima depuis Naoshima ou Inujima.

– Se déplacer :

L’île étant d’une taille assez conséquente, il est difficile (mais pas impossible) de s’y déplacer à pied (compter une grosse trentaine de minutes, parfois plus selon votre rythme, pour aller d’un village à l’autre – attention, la route n’est que rarement plate, certaines montées peuvent être rudes). Il existe un bus qui relie Ieura à Karato et à Ko, mais attention aux horaires, il n’y a que peu chaque jour en dehors de période festivalière.

Toutefois, il est possible de louer des vélos électriques et – si la météo est sereine – ils sont à mes yeux le meilleur moyen de locomotion sur l’île. Cela permet une plus grande mobilité et de profiter au mieux de la beauté du lieu. Et le plaisir de pouvoir monter une côte presque sans effort n’est pas négligeable.

Si vous venez de Honshu ou de Shodoshima, vous pouvez aussi embarquer votre propre voiture, mais personnellement, je pense que ce serait un peu dommage, la voiture n’est vraiment pas le meilleur moyen ni de se déplacer sur l’île, ni d’en profiter au maximum.

– Consigne à bagages : il y a une consigne à bagages au port d’Ieura. Elle est ouverte de 8h30 à 17h00. 300 yens par bagage.

– Œuvres d’art :

De manière générale, les œuvres d’art en extérieur sont accessibles en permanence. Les œuvres d’art en intérieur sont soit ouvertes du vendredi au dimanche, soit tous les jours, sauf le mardi selon (voir le détail pour chaque œuvre). Pendant la Triennale de Setouchi, les œuvres sont toutes ouvertes tous les jours, sauf le mardi. Notez que la plupart du temps quand un jour férié tombe un mardi, les œuvres sont ouvertes, mais elles seront fermées le jour suivant. Finalement, certaines œuvres sont fermées ou ont des jours et heures d’ouverture restreints entre début novembre et mi-mars environ.

L’entrée est gratuite pour les moins de 16 ans.

Les œuvres sont réparties sur différents sites de l’île :

 

Œuvres d’Art sur Teshima

 

Ieura

 

Was du liebst, bring dich auch zum weinen (version japonaise)

(Ce que tu aimes te fait pleurer)

(2010)

par Tobias Rehberger

Note: l’œuvre est parfois appelée Il Vento (qui est avouons-le plus pratique si on n’est pas germanophone). En fait et pour être précis, Was du liebst, bring dich auch zum weinen est le nom de l’œuvre d’art, Il Vento est le nom du café qui occupe le même espace que celle-ci.

Localisation : près du port d’Ieura

Ouvert de 10h30 à 16h30 les week-ends et jours fériés.

Entrée : 300 yens (gratuit pour les consommateurs du café)

Le café sert des boissons habituelles dans un café, ainsi que des pâtisseries. Il est aussi possible d’y déjeuner à midi (mais je n’ai jamais testé).

Sur le blog : premier article, deuxième article.

Le lieu appartient à la Fukutake Foundation, mais est géré indépendamment de Benesse Art Site.

Avis personnel et subjectif : J’aime bien l’œuvre en elle-même, même si je conçois qu’elle puisse piquer aux yeux de certains. Mais malheureusement, je trouve le staff du café aussi sympa qu’une porte de prison. En fait, après non pas une, mais deux mauvaises expériences là-bas, j’évite le lieu. Maintenant, il est possible que le staff ait changé et soit plus aimable, je ne sais pas (en fait, n’hésitez pas à me tenir au courant de votre expérience du lieu).

 

 

 

Teshima Yokoo House

(Maison Yokoo de Teshima)

(2013)

Concept et Art : Tadanori Yokoo – Architecte : Yuko Nagayama

Localisation : Ieura

Ouvert de 10h00 à 16h00 (d’octobre à février) et de 10h00 à 17h00 (de mars à septembre), tous les jours sauf le mardi (dans les cas où un jour férié tombe mardi, la maison est ouverte ce jour-là, mais sera fermée le lendemain). Dernière entrée 30 minutes avant la fermeture.

Entrée : 510 yens

Géré par Benesse Art Site Naoshima. Il n’est pas possible de prendre des photos à l’intérieur.

Avis personnel et subjectif : Les peintures de de Tadanori Yokoo n’est pas trop ma tasse de thé, mais la maison est un petit bijou. Je suis particulièrement fan du bassin à poissons qui passe sous la maison, ainsi que de la tour même si celle-ci est rude avec ma propension au vertige.

 

12 - Teshima Yokoo House

 

 

Needle Factory

(Fabrique d’aiguilles)

(2016)

par Shinro Ohtake

Localisation : Ieura, près de la sortie du village en direction de Ko.

Ouvert de 11h00 à 16h30 (d’octobre à février) et de 10h00 à 17h00 (de mars à septembre), les week-ends et jours fériés.

Entrée : 510 yens

Géré par Benesse Art Site Naoshima. Il n’est pas possible de prendre des photos à l’intérieur.

Avis personnel et subjectif : Les oeuvres d’Ohtake sont souvent assez organiques, dans le sens où il les fait parfois évoluer avec le temps. J’espère que c’est le cas ici, parce que sinon, il ne s’agit que de l’intérieur d’une coque de bateau retournée, une sorte de « ready-made » pas forcément très intéressant. L’entrée du lieu est chouette par contre.

 

1 - Needle Factory - Teshima

 

 

Suzuri

 

Tom Na H-ui

(2010)

par Mariko Mori

Localisation : entre Ieura et Karato

Ouvert de 10h30 à 16h30, les week-ends et jour fériés.

Entrée : 300 yens.

Géré par Benesse Art Site Naoshima. Il n’est plus possible d’y prendre des photos.

Avis personnel et subjectif : Cet espèce de menhir a un petit côté surréaliste, situé ainsi au beau milieu d’une mare, elle-même au beau milieu de la forêt. Mais malheureusement son apparence peut aussi avoir un côté un « cheap ». Peut-être que l’oeuvre prend toute sa dimension quand elle s’éclaire, mais je n’ai jamais eu la chance de voir le phénomène se dérouler (elle est censée s’illuminer quand un radiotélescope situé ailleurs au Japon capte des neutrinos).

 

5

 

 

Teshima Seawall House

(2016)

par Anri Sala

Localisation: hameau de Suzuri

Ouvert de 10h30 à 16h30, les week-ends et jour fériés.

Entrée : 510 yens.

Géré par Benesse Art Site Naoshima.

Avis personnel et subjectif : Je ne l’ai pas encore visitée !!!

 

 

Karato-oka

 

La Forêt des Murmures

(2016)

par Christian Boltanski

Localisation : dans la forêt au-dessus de Karato-oka

Ouvert de 10h30 à 16h30, les week-ends et jour fériés.

Entrée gratuite.

Géré par Benesse Art Site Naoshima.

Avis personnel et subjectif : Je ne l’ai pas encore visitée !!!

 

 

Particles in the Air

(Particules dans l’air)

(2010)

par Noe Aoki

Localisation : Entrée du village de Karato-oka en venant de Ieura

Œuvre en extérieur, gratuite et accessible en permanence.

Sur le blog : divers articles et photos.

Avis personnel et subjectif : Ça n’a l’air de rien, mais je ne sais pas pourquoi, je l’aime bien. Je trouve qu’elle s’intègre parfaitement au cadre du lieu (la fontaine) et aide à lui donner un cadre onirique. J’imagine l’oeuvre comme étant un terrain de sports aériens pour lucioles ou fées.

 

"Particles in the Air" de Noe Aoki sur Teshima

 

 

Shima Kitchen

(2010)

Architecte : Ryo Abe

Localisation : Karato-oka

Ouvert de 11h00 à 16h00, du vendredi au lundi.

Entrée gratuite. Bien entendu, la nourriture ne l’est pas (dernière commande à 14h00). L’intérieur est réservé aux clients du restaurant. L’extérieur est accessible en permanence.

Géré par NPO Setouchi Koebi Network.

Sur le blog : article, plus

Avis personnel et subjectif : Un de mes lieux préférés de la région pour tout un tas de raison. A ne pas manquer que ce soit pour la nourriture ou l’architecture du bâtiment. Seul petit bémol, j’ai l’impression que depuis un certain temps les portions sont plus petites qu’avant (victime de son succès, le restaurant aurait-il de plus en plus de clients sans toutefois avoir plus de nourriture à offrir ? Ou bien est-ce mon appétit qui est très aiguisé quand je m’y rend). A noter que le staff est essentiellement composé de locaux et que les gens de Karato sont parmi les gens les plus gentils qu’il m’ait été donné de rencontrer.

 

 

 

Your First Colour (Solution In My Head – Solution In My Stomach)

(Ta première couleur | Solution dans ma tête – Solution dans mon estomac)

(2011)

par Pipilotti Rist

Localisation : Karato-oka (juste à côté de Shima Kitchen)

Ouvert de 10h30 à 16h30, les week-ends et jour fériés.

Entrée : 300 yens.

Sur le blog : article

 

Avis personnel et subjectif : Avis très subjectif comme à chaque fois, mais je dirais que l’espèce de film plutôt abstrait projeté au milieu de l’écran circulaire me semble assez pompeux et inintéressant si on essaie de l’analyser et de luis trouver du sens. Par contre, si on se contente de se laisser bercer par l’ambiance et les couleurs, le lieu est très plaisant.

 

Your First Colour de Pipilotti Rist

 

 

Storm House

(Maison tempête)

(2010)

par Janet Cardiff et George Bures Miller

Localisation : Karato-oka

Ouvert de 10h30 à 16h30, les week-ends et jour fériés.

Entrée : 300 yens.

Géré par Benesse Art Site Naoshima. Il n’est pas possible d’y prendre des photos.

Avis personnel et subjectif : Une expérience vraiment intéressante. Si vous vous êtes déjà retrouvés au milieu d’un ouragan, cela devrait vous rappeler quelques souvenirs.

 

 

 

Lemon Hotel

(2016)

par Smiles:

Localisation : Karato-oka

Ouvert de 10h30 à 16h00, tous les jours sauf le mardi (dans les cas où un jour férié tombe mardi, l’œuvre est ouverte ce jour-là, mais sera fermée le lendemain). Dernière entrée à 15h30.

Entrée : 500 yens.

Il est possible d’y dîner ou d’y passer la nuit. Pour plus d’informations sur le sujet ou pour réserver, je vous invite à consulter le site officiel.

Géré par :Smiles:

Avis personnel et subjectif : Le lieu en lui même est assez chouette. L’expérience de la visite se veut interactive (quand on arrive on reçoit un guide-audio et on doit suivre les instructions). C’est censé être marrant. Un ami adore, personnellement, j’ai trouvé un peu kitsch, surtout l’humour de la chose. Notez que je n’y ai pas passé de soirée, seulement visité.

 

 

Teshima Art Museum

(Musée d’Art de Teshima)

(2010)

par Rei Naito (artiste) et Ryue Nishizawa (architecte)

Localisation : En sortant de Karato-oka en direction de Karato-hama.

Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h00 à 17h00 de mars à septembre, et de 10h00 à 16h00 d’octobre à février. Dernière entrée 30 minutes avant la fermeture.
Ouvert les mardis quand ils sont fériés, mais fermé le lendemain. Ouvert les mardis quand le lundi est férié, mais fermé le lendemain.

Entrée : 1540 yens.

Géré par Benesse Art Site Naoshima. Pas de photos à l’intérieur du bâtiment.

Sur le blog : article, plus

Avis personnel et subjectif : Probablement le plus beau bâtiment qu’il m’ait été donné de voir. Je ne veux pas trop vous expliquer, mais si vous ne devez voir qu’une oeuvre dans la région, il faut que ce soit celle-ci (oui, ne vous fiez pas au nom, il s’agit plus d’une oeuvre géante que d’un musée au sens traditionnel du terme). Si vous pouvez éviter les jours d’affluence, je vous le conseille, moins il y aura de gens, plus l’expérience sera intense et inoubliable.

 

 

 

 

Karato-hama

 

No One Wins – Multibasket

(Personne ne gagne – Multibasket)

(2013)

par Llobet et Pons

Localisation : Karato-hama

Œuvre en extérieur, gratuite et accessible en permanence.

Sur le blog : article.

Avis personnel et subjectif : Je n’en pensais rien avant d’en faire l’expérience. En fait, ce sera le truc le plus amusant que vous aurez fait lors de la journée, même (surtout ?) si vous êtes nuls en basket.

 

No One Wins - Multibasket - 02

 

 

Les Archives du Cœur

(2010)

par Christian Boltanski

Localisation : plage à l’extérieur de Karato-hama

Ouvert tous les jours, sauf le mardi de 10h00 à 17h00 de mars à septembre, et de 10h00 à 16h00 d’octobre à février.
Ouvert les mardis quand ils sont fériés, mais fermé le lendemain. Quand les lundis sont fériés, l’oeuvre est aussi ouverte le mardi mais fermée le mercredi.

Entrée : 510 yens.

Enregistrement de vos battements de cœur : 1540 yens. Les battements de votre cœur seront enregistrés et inclus dans la base de données. Ils seront aussi gravés sur un CD qui vous sera remis accompagné d’un petit livre.

Géré par Benesse Art Site Naoshima. Pas de photos à l’intérieur de l’installation.

Dans le blog : article.

Avis personnel et subjectif : D’un côté, j’aime bien. De l’autre je trouve ça très pompeux, et l’obsession qu’à Boltanski de la mort me tape un peu sur le système, et m’agace grandement dans le contexte de l’Art de Setouchi dont le but et de revitaliser la région.

 

Archives du Coeur

 

 

 

Teshima 8 Million Lab / Red Silk of Fate – Tamaki’s Crush

(2016)

Architectes : Yuri Naruse et Jun Inokuma

Artiste : Sputniko!

Localisation : Kō

Ouvert les week-ends et jours fériés de 10h30 à 16h30.

Entrée : 510 yens.

Géré par Benesse Art Site Naoshima.

Avis personnel et subjectif : J’aime bien le lieu, sauf le « faux laboratoire ». La vidéo est rigolote. Le concept du projet intéressant : « recréer » la mythologie par la science.

 

 

 

Distant Memory

(Mémoire Lointaine)

(2010)

par Chiharu Shiota

Localisation : Kō

Œuvre en extérieur, gratuite et accessible en permanence.

Attention, il n’est plus possible d’entrer dans le bâtiment.

Sur le blog : article, plus

Avis personnel et subjectif : Il s’agit d’une installation vraiment fascinante, mais malheureusement elle commence à bien vieillir et j’ai peur qu’elle ne vive ses dernières années. Le fait que l’on ne puisse plus y entrer enlevant beaucoup à l’expérience de la chose (mais on ne peut plus le faire pour raisons de sécurité, donc ne faites pas les petits malins et ne franchissez pas le filin, même s’il n’y a personne aux alentours).

 

 

 

 

Big Bambú

(2013)

par Doug et Mike Starn

Localisation : à l’extérieur du village de Kō, dans une forêt de bambous, près de la route d’Ieura.

S’il n’est plus possible d’accéder à l’œuvre depuis fin septembre 2013, elle n’a pas été démontée et le bateau de bambous reste visible depuis les alentours.

Géré par Benesse Art Site Naoshima.

Sur le blog : article, rencontre avec les frères Starn, plus

Avis personnel et subjectif : Là aussi on ne peut plus y monter pour raisons de sécurité (je pense même qu’il n’est plus physiquement possible d’y monter). C’était prévu de la nature même de l’oeuvre, mais c’est vraiment dommage. Monter dans ce bateau en bambous flottant au sommet d’une forêt de bambous était une expérience inoubliable.

 

Big Bambu - Teshima - 23