Big Bambú sur Teshima – Présentation


 

Vous vous souvenez, il y a un peu plus d’une semaine, je m’étais rendu sur Teshima, et tout particulièrement dans le village de pour une raison bien precise et non explicitée.
Aujourd’hui, il est temps de vous parler de cette raison.

 

Vous vous souvenez de cette chose bizarre dans la forêt de bambous que je mentionnais dans un précédent article ? (à gauche sur la photo)

 

Big Bambu Preview - 2

 

Big Bambu Preview - 5

Mais que font-ils là-haut ?

 

Je me suis rendu là-bas pour y rencontrer Doug et Mike Starn pour qu’ils me présentent leur oeuvre qu’ils sont en train de finir d’assembler au moment où je tape ces lignes. Je veux parler de leur projet Big Bambú dont la toute dernière itération en date fait partie de la Setouchi Triennale 2013.

Je suis en contact avec eux depuis Janvier, au moment où j’ai commencé à envoyer des e-mails à des artistes pour essayer de les interviewer. Pour la petite histoire, ils ont été les premiers à me répondre – presque aussitôt – et c’est un peu grâce à eux que je me suis dit que ma drôle d’idée de m’improviser intervieweur d’artistes, moi qui ne suis pas journaliste, ni même un bloggeur d’importance, valait peut-être le coup d’être tentée.

Toutefois, comme leur œuvre n’allait pas débuter avant la session d’été, nous avons remis l’interview à plus tard. Plus tard fut il y a quelques semaines quand nous avons repris le contact, puis la semaine dernière quand nous nous sommes rencontrés.

 

Doug et Mike Starn sur Teshima

Doug (à gauche) et Mike (à droite) Starn

 

Voici donc une brève présentation des frères Starn et de leur projet Big Bambú sur Teshima. Concernant leur biographie, si vous lisez l’anglais je vous invite à la lire sur leur propre site : Career Narrative.

En ce qui concerne la partie japonaise de leur carrière :

Nous avons exposé plusieurs fois au Japon. La première fois fut en 1989 – si je me souviens bien – avec la Galerie Akira Ikeda. Nous avons aussi exposé à l’Art Tower Mito et certaines de nos oeuvres importantes sont dans diverses collections dans des musées au Japon. Nous avons exposé sur Naoshima en 1993, cela devait être la deuxième ou troisième exposition temporaire du musée.”

 

Leur projet Big Bambú a déjà eu plusieurs incarnations : tout d’abord dans leur studio depuis 2008, puis au Metropilitan Museum of Art, à la Biennale de Venise, ainsi qu’à Rome l’an dernier.

Et finalement Teshima cette année :

L’an dernier, Sanaa et Yuko Hasegawa nous ont suggéré de présenter notre projet Big Bambú aux organisateurs de la Triennale. C’est la première fois que nous nous rendons et participons à la Triennale et nous sommes vraiment content d’exposer de nouveau dans la région.”

 

Big Bambu Preview - 4

 

Si vous voulez savoir en quoi va consister la version Teshima de Big Bambú, voici ce que Mike et Doug avaient à dire à son propos quelques semaines avant le début de la construction :

Nous allons construire notre Big Bambú au cœur même d’une véritable forêt de bambous. Nous suivrons un chemin au cœur de la forêt qui mènera à une passerelle de bambú directement attachée aux pousses vivantes. La passerelle s’élèvera de plus en plus haut jusqu’à la canopée de feuilles de bambous de sorte à ce que seulement la partie supérieure de votre corps ne dépasse la cime des bambous. La passerelle fera face à un bateau de bambous « flottant » sur la canopée de bambous. Les visiteurs auront l’air de nager dans les feuilles de bambous en s’approchant du bateau. Une fois à bord, ils pourront profiter de la vue sur la mer de bambous se prolongeant au loin par la Mer Intérieure de Seto.”

 

Big Bambu Preview - 6

 

Quand je les ai rencontrés la semaine dernière, ils m’ont montré ce qui avait déjà été construit. Je ne suis pas monté jusqu’au bateau car il n’était pas encore accessible à moins d’être un grimpeur aguerri. Sachez toutefois qu’il est situé à une vingtaine de mètres au-dessus du sol, et que le résultat promet d’être impressionnant.
Par contre, j’ai pu marcher sur la passerelle jusqu’à plusieurs mètres de hauteur (entre 5 et 10 environ) et l’expérience était vraiment intéressante, à savoir marcher ainsi au-dessus du sol, parmi les bambous, avec cette drôle d’impression de presque flotter au milieu d’eux.

Comme j’ai recontré les Starn et leur équipe pendant leur pause-déjeuner, je n’ai pas pu les voir au travail; quoique je n’aurais pas pu voir grand-chose, et dans les parties accessibles, je les aurais gênés (c’est que les passages possibles sont assez limités).

Toutefois, Doug et Mike Starn m’ont envoyé quelques photos qu’ils ont pris au fur et à mesure de la construction (vous pouvez les retrouver, ainsi que d’autres sur la page Facebook de Big Bambú) et elles illustrent la construction de l’œuvre d’une manière bien meilleure que je ne pourrais le faire en n’ayant été présent sur place pour seulement une heure environ.

 

Les premiers jours :

 

Deuxième semaine :

 

Troisième semaine (je suis venu au tout début de cette semaine si mes calculs sont exacts) :

Starn Brothers - Teshima 3rd week - 1

 

 

Starn Brothers - Teshima 3rd week - 3

Je suis monté jusque là environ.

 

Il me tarde vraiment de voir et de faire l’expérience de Big Bambú une fois complété, c’est pour très bientôt normalement.

 

En attendant et une fois de plus, un grand merci à Mike et Doug pour leur gentillesse.
Un merci aussi à toute l’équipe qui travaille avec eux. Ils étaient vraiment sympas et accueillant et j’aurais vraiment aimé avoir plus de temps pour discuter avec eux (mais ils avaient du boulot et j’avais un bus à prendre).
Donc un grand merci à : Liz Elliott, Steve Brown, Zac Hansen, John Mackey, Colleen O’Brien, Gaby O’Shea, Sarah Shaw, Mark Stephens, Dave Vegeto, Achi Sato, Hiro Koizumi, Hiromi Katsuno, Masa Mii, Aki Suzuki.

 

Accès :
Big Bambú est l’œuvre numéro 30 de la Setouchi Triennale 2013. Elle est située juste avant d’entrer dans le village de Kō sur Teshima en venant d’Ieura.
Ouvert tous jours à partir du 20 juillet et durant les sessions d’été et d’automne de la Triennale.
L’accès coûte 300 Yens et est gratuit pour les détenteurs d’un Art Passport (lors de leur première visite de l’œuvre).
Notez que l’accès sera limité à environ 8 personnes à la fois, pour que les visiteurs puissent profiter de l’œuvre telle qu’elle a été conçue. Donc attendez-vous à des files d’attente les jours d’affluence.

 

Big Bambu Preview - 7

Les bambous ça pousse très vite et ce n’est pas une légende urbaine… L’échelle n’était là que depuis deux semaines.

 

 


A propos de David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Big Bambú sur Teshima – Présentation

    • David Auteur du billet

      Je te dirai ça le plus tôt possible. J’ai failli y retourner aujourd’hui, mais en fait non.
      Une très petite chance demain, sinon j’attendrai qu’il fasse un peu moins chaud.