Les Dieux du Pèlerinage de Shikoku


 

Comme vous le savez déjà, quand on fait le Pèlerinage de Shikoku, ou tout simplement quand on en visite les temples et que l’on est muni du cahier qui va bien, on peut recevoir en échange de 300 Yen une chouette calligraphie officielle du temple dans lequel on est. Mais je ne vous ai pas tout dit. En plus de la calligraphie, on reçoit aussi une représentation du dieu principal du temple (mais il est pas fait à la main par contre, il est imprimé).

Voici les neuf que j’ai récoltés jusqu’à présent (je vous le dis, faire le Pèlerinage des 88 Temples, ça a parfois un côté « faire une collection »).

Pour ceux qui tiennent le compte, vous verrez qu’il y a des temples dont je n’ai pas encore parlé, et il y a aussi  mais à l’époque je n’avais pas encore le fameux cahier.

Par contre, ne comptez pas sur moi pour vous raconter qui sont ces dieux.

 

75 - Zentsūji - Yakushi NyoraiYakushi Nyorai à  Zentsū-ji

 

76 - Konzōji - Yakushi NyoraiYakushi Nyorai à Konzō-ji

 

79 - Tennō-ji - Jūichimen KannonJūichimen Kannon à Tennō-ji

 

80 - Sanuki Kokubunji - Senjū KannonSenjū Kannon à Sanuki Kokubun-ji

 

82 - Negoroji - Senjū KannonSenjū Kannon à Negoro-ji

 

84 - Yashimaji - Jūichimen KannonJūichimen Kannon à Yashima-ji

 

85 - Yakuriji - Shō KannonShō Kannon à Yakuri-ji

 

86 - Shidoji - Jūichimen KannonJūichimen Kannon à Shido-ji

 

87 - Nagaoji - Shō KannonShō Kannon à Nagao-ji

 

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, si un spécialiste du bouddhisme passe par là et qu’il veut nous donner quelques précisions, qu’il ou elle ne se gêne pas, en espérant me faire pardonner si je me suis mélangé quelques pinceaux (certains temples ont plusieurs dieux et ce genre de choses)

 

 


A propos de David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Les Dieux du Pèlerinage de Shikoku

    • David

      Merci Marianne pour ce lien.
      Il est vrai que je ne sais pas grand chose sur les Ofuda (tu m’en apprends même le nom à l’instant) et il faut avouer que lorsqu’on visite les temples du Pèlerinage de Shikoku, les calligraphies attirent plus l’attention que ces dessins (la preuve, jusqu’à récemment – quand j’ai écrit cet article en fait – ils étaient tous dans une enveloppe sans que je ne me sois vraiment penché dessus.

      • Marianne

        Un de mes amis est trèèès calé dans le domaine. Il a participé à l’expo :
        http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article21117

        Je connais les ofuda via les manga et anime (oui oui, je sais…) et quelques lectures sur le bouddhisme. Grâce à l’expo et surtout à Matthias qui m’a servi de guide, j’ai découvert un pan de la culture japonaise que j’ignorais. Et cela m’a donné encore plus envie d’aller à Shikoku.

        A l’expo, les 88 ofuda des temples de Shikoku sont réunies. Sur le plan spirituel, cela équivaut à récupérer les bienfaits du pèlerinage sans le faire 😛 mais c’est moins bon pour les fessiers !

        • David

          Quand tu iras à Shikoku, tu verras le nombre de choses qui sont « l’équivalent de faire le pèlerinage mais sans le faire. » J’ai déjà dû le faire quatre ou cinq fois, mais sans le faire. 😉

          (quoique pas vraiment quand on fait « le pèlerinage sans le faire » il faut quand même prier, réciter une sûtra et ce genre de choses devant chaque statue/dessin/etc.)

          • Marianne

            🙂

            Ha, le pragmatisme à la japonaise. Je sais que jamais je n’aurai le courage de le faire en une fois, mais je reste persuadé que pour sentir la magie d’un lieu, il faut se déplacer.

            En tout cas, si les choses continue de se goupiller correctement niveau pro, je devrais pourvoir sérieusement prévoir un voyage en 2012 *___*

          • David

            Bien que le faire en une fois n’est ni indispensable ni obligatoire (encore moins si on est pas bouddhiste), je pense que cela apporte toutefois un plus à l’expérience.
            On verra quand je le ferai (c’est à dire à la retraite 🙂 ).

            Je croise les doigts pour que tu ailles à Shikoku en 2012.