Takamatsu


 

Drapeau de TakamatsuTakamatsu

Capitale de la Préfecture de Kagawa et de Shikoku, Takamatsu est considérée comme une petite ville au Japon. Si elle est bien sûr petite comparée aux mégapoles que comporte le pays, avec ses 400 000 habitants, elle n’est pas un village non plus, et il y a beaucoup plus de choses intéressantes à y faire que les gens de la capitale ou de nombreux guides touristiques laissent entendre.

Je vais essayer ici de dresser une liste (qui sera bien entendu non-exhaustive) des choses que l’on peut faire quand on visite Takamatsu, ainsi que donner un certain nombre de conseils pratiques qui, j’espère, vous seront utiles.

Mais commençons par quelques données démographiques et géographiques :

Takamatsu Sunport Hall– Superficie : 375 km2 (la ville est très étendue, mais sa moitié sud n’est que très peu urbanisée, la majorité de la population vit dans le nord de la ville)

– Population : 420 823 habitants (2015)

– Densité : 1 120 habitants au km2

– Géographie : la majorité de la partie urbanisée de la ville est en zone côtière et est très plate. À noter toutefois la présence de collines assez élevées (Yashima fait près de 300 mètres d’altitude) mais qui ne sont que peu ou pas peuplées. Le sud de la ville s’élève peu à peu, et l’extrémité-sud, à la frontière de Tokushima, est montagneuse.

– Climat : Les hivers ne sont jamais très froids (entre 0 et 10 degrés), mais ils sont souvent venteux (un vent froid et sec venant directement de Sibérie et touchant de plein fouet le Japon à cette saison). Le printemps est agréable, voire légèrement chaud (de 15 degrés en mars à 30 degrés en juin). Juin est considéré comme la saison des pluies, et même s’il y pleut souvent, c’est en fait le mois de septembre qui est le plus pluvieux à Takamatsu. Il ne pleut pas beaucoup le reste de l’année (Kagawa est la préfecture la moins pluvieuse du Japon). Les étés sont chauds (en moyenne 30 degrés, mais la température peut parfois approcher les 40) et humides. Les automnes agréables et longs (la température reste aux alentours de 20 degrés de fin septembre à fin novembre).

 

Aller à Takamatsu:

Takamatsu Station et son bassin d'eau de mer

Takamatsu Station et son bassin d’eau de mer

Pendant des siècles Takamatsu était le point d’accès principal de Shikoku depuis Honshu. Encore aujourd’hui, elle reste la ville la plus accessible de l’île.

– Par train : si le Shinkansen ne va pas jusqu’à Shikoku, il se rend jusqu’à Okayama. Depuis Shin-Okayama, vous prendrez ensuite le Marine Liner, le train qui relie Okayama et Takamatsu en passant par le Grand Pont de Seto. Si vous êtes déjà sur Shikoku, Takamatsu est bien entendue connectée par voie ferrée aux autres villes principales de l’île (Matsuyama, Tokushima et Kochi) ainsi qu’à la plupart des villes plus petites à proximité.

– Par la route : une autoroute traverse Takamatsu et est reliée aux trois ponts reliant Shikoku à Honshu. Le Grand Pont de Seto est le plus célèbre car le premier, mais si vous venez d’Osaka ou plus à l’est, passer par Kobe, Awajishima et Naruto sera plus rapide).

– Par bateau : Même si la construction des ponts ces dernières décennies à réduit ce rôle, Takamatsu reste l’un des ports de passagers les plus importants de la Mer Intérieure de Seto (avant les ponts, Takamatsu était le point d’entrée principal de Shikoku depuis Honshu). Vous pourrez arriver à Takamatsu par ferry depuis le port de Uno dans la Préfecture d’Okayama, mais aussi depuis Shodoshima et aussi Kobe.

– Par avion : Takamatsu dispose d’un aéroport international ! (oui contrairement à ce que beaucoup de visiteurs francophones pensent, Narita et Haneda ne sont pas les points d’entrée obligés quand on va au Japon depuis l’Europe – en fait je ne suis jamais passé ni dans l’un, ni dans l’autre, j’ai toujours atterri soit à l’Aéroport du Kansai, soit directement à Takamatsu) Il y a de nombreuses connexions quotidiennes pour Tokyo, ainsi que quelques autres pour d’autres villes du Japon. Comme je disais plus haut, c’est aussi un aéroport international avec plusieurs vols par semaine vers Séoul, Shanghai et Taipei. Séoul est considéré comme l’un des meilleurs aéroports du monde pour les correspondances, et un vol Paris-Séoul-Takamatsu est toujours bien plus agréable et rapide que d’autres itinéraires.

– Par bus : Takamatsu dispose d’une gare routière pour passager assez importante et il est possible de s’y rendre en bus depuis de nombreuses villes du Japon.

 

Se déplacer dans Takamatsu:

Hyōgomachi

Hyōgomachi

Une fois arrivés dans Takamatsu, comment allez-vous vous y déplacer ?

– À pied : Si vous êtes bons marcheurs, sachez qu’il est tout à fait possible de se déplacer à pied dans le centre-ville. Celui-ci est essentiellement développé autour de l’axe : Gare de Takamatsu / Sunport et le Parc Ritsurin et cet axe ne fait que trois kilomètres de long environ.

– À vélo : Si marcher vous est difficile, ou si vous voulez explorer la ville un peu plus loin que l’axe mentionné au-dessus, il est possible de louer des vélo dans Takamatsu pour la modique somme de 200 yens la journée (ou 2 000 yens le mois). Les points de location principaux sont à proximité de la Gare de Takamatsu, de la Mairie, de la Gare de Kawaramachi, et au parking de Marugamemachi (en général dans les parking à vélos souterrains de ces lieux). Il y en a aussi aux gares JR Ritsurin, Kotoden Ritsurin et Kotoden Kataharamachi.

– En bus : Il est possible de se déplacer dans tout Takamatsu en bus. Les hubs principaux sont la Gare JR de Takamatsu ainsi que la Gare Kotoden de Kawaramachi. Certaines lignes ont un prix fixe, mais pour la plupart, plus vous irez loin, plus il vous en coûtera, et ce n’est pas toujours très bon marché. Essayez de vous faire une idée du prix (mentionné sur la borne de l’arrêt si je ne m’abuse) avant de monter pour éviter les mauvaises surprises. Comme dans la plupart des villes du Japon, on monte par l’arrière uniquement (et on prend un ticket en montant) et on descend par l’avant après avoir payé le montant dû au chauffeur.

Gare Kotoden Ota - Takamatsu– En train : JR dessert plusieurs quartiers de Takamatsu, mais ce n’est pas toujours une option très pratique. Si vous souhaitez vous déplacer dans Takamatsu en train, je vous conseille plutôt la compagnie locale, le Kotoden. Il y a trois lignes, deux (la verte et la jaune) partant de la Gare Kotoden de Takamatsu-Chikko (située à deux pas de la gare JR, juste devant le château), l’autre (la rouge) partant de la Gare de Kawaramachi (la gare principale du Kotoden où les trois lignes se rejoignent). La ligne jaune suit un axe Nord-Sud, et vous permettra de vous rendre entre autres au Parc Ritsurin, au quartier historique de Busshozan et même jusqu’à Kotohira et Konpira-san. La ligne verte part vers le Sud-Est et est peut-être un peu moins utile pour les touristes, sauf pour se déplacer dans le centre-ville ou se rendre dans la ville de Miki. La ligne rouge part vers l’Est et permet d’accéder entre autres à Yashima et Mure/Aji.

 

Que faire à Takamatsu?

Il y a beaucoup plus de choses à faire à Takamatsu qu’on pourrait le penser à première vue (ou que ne le pensent les guides de voyage qui ne prennent pas le temps d’approfondir leurs recherches).

Voici quelques pages dédiées aux différentes activités qu’il est possible de faire à Takamatsu:

 

Visiter Takamatsu

Dormir à Takamatsu

Manger à Takamatsu

 

Ritsurin automne - 1