Aug 202012
 

 

Il y a une semaine, j’ai assisté à mon premier Hanabi (feu d’artifice) au Japon. J’avais promis sur Facebook d’en faire un article ici même, dont acte, mais le fait est que je n’ai pas grand-chose à en dire.

Déjà, ce qu’il faut que vous sachiez à mon propos c’est que les feux d’artifice, ça ne m’a jamais vraiment intéressé. Peut-être quand j’étais gosse, et même à cette époque, pas plus que ça.

Ceci étant dit, depuis le temps qu’on me parlait des feux d’artifice japonais, j’en attendais quelque chose de spécial. Je ne sais pas trop quoi, mais clairement une expérience unique et mémorable.

Le résultat ?

Bof.

Bon, maintenant hors de question de généraliser quoique ce soit en se basant sur une seule et unique expérience, mais lâchons le mot : je l’ai trouvé plutôt chiant en fait. Une explosion par ci, une explosion par là, rien de bien fascinant. En plus il était tiré de bien trop loin, et puis il y a avait vraiment trop de monde au Sunport, là où tout Takamatsu s’était réuni pour le voir.

Je ne dis pas que je n’y retournerai pas, mais peut-être pas dans ces conditions-là (depuis Yashima, voire Megijima, il devrait y avoir beaucoup moins de monde, et les points de vue sont certainement beaucoup plus intéressants).

Deux points positifs quand même : j’ai continué à tester mon nouvel appareil-photo (même si là non plus ce n’était pas très concluant) et j’ai pu passer quelques minutes avec les Français de Takamatsu que je n’avais pas revus depuis l’hiver (quelques minutes seulement car je n’ai réussi à les trouver qu’une fois le feu d’artifice terminé).

Oh well, toutes mes sorties ne peuvent pas être fascinantes et exceptionnelles.

 

 

Un des avantages de voir le feu d’artifice au Sunport par contre, c’est que les ferries mettent un peu “d’animation”.

 

Rien de bien intéressant dans les photos suivantes, juste les résultats les moins ratés de mes tests photographiques (l’usage d’un trépied est plus ou moins obligatoire je pense pour des photos de feu d’artifice réussies)

 

 

 

Si vous avez aimé ce que vous venez de lire ou de voir, la meilleure façon de me remercier est de partager cet article avec vos contacts sur les réseaux sociaux de votre choix.

Pour ne manquer aucun nouvel article abonnez-vous au flux RSS du blog ou bien par e-mail.

Et n'oubliez pas de me suivre sur Google+, Twitter et Facebook.

Les articles suivants pourraient vous intéresser:

The following two tabs change content below.

David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.

Latest posts by David Billa (see all)

  4 Responses to “Mon premier Hanabi au Japon”

  1. Les feux d’artifice, c’est la même chose partout dans le monde, beaucoup de bruits et de magnifiques lumières dans le ciel. C’est la manière dont on vit l’évènement qui fait toute la différence …

    • Justement non. Les feux d’artifice sont très différents d’un pays à l’autre (et même d’un artificier à l’autre).
      Par exemple en Amérique du Nord, ils sont très rapides avec de nombreuses fusées lancées en même temps.
      En France, le rythme est plus lent, mais les fusées plus diversifiées, avec des explosions très différentes les unes des autres.

      Là, ce que j’ai eu, c’est un rythme lent mais avec peu de variété et d’originalité.

  2. En plus, ça fait du bruit … pour pas grand chose ;-)
    Mais c’était le premier ; il fallait bien marquer le coup !
    asiemutée a récemment posté Où il est question de l’île de Shikoku …

 Leave a Reply

(requis)

(requis)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.