Straw Art


Voici une œuvre qui déplaira très certainement aux snobs de l’art contemporain comme on en croise très souvent dans les galeries d’arts parisiennes. Déjà, l’environnement sera bien trop rural pour eux. Et en effet, difficile de faire plus rural puisque cette œuvre est la première d’une série d’œuvres situées sur Shōdoshima, non seulement en extérieur, mais en plus au beau milieu de nulle part, à savoir dans la vallée reliant Hitoyama à Nakayama, deux petits villages perdus au centre de l’île ! Ensuite, l’œuvre, Straw Art (わらアート – Art en Paille) ne s’appuie sur aucun concept plus ou moins tiré par les cheveux puisqu’il s’agit tout simplement – comme son nom l’indique – d’art fait avec de la paille. Mais pas n’importe quelle paille puisqu’il s’agit de paille de riz issue de la moisson précédant le Setouchi International Art Festival dans les rizières locales. Et puis ce n’est pas non plus un artiste internationalement renommé qui l’a fait, mais les étudiants de Musashino Art University. Ils sont certes issus d’une des meilleures universités d’art du Japon, mais ils n’en restent pas moins des étudiants tout aussi anonymes qu’inconnus. Difficile dans ces conditions de pouvoir faire du « name-dropping ».

 

Donc voila, pour résumer, nous étions dans un trou perdu, avec un éléphant, une baleine et une cabane, tous trois faits de paille par des étudiants anonymes. Bref, le monde de l’art contemporain était à des années-lumière. Mais n’en déplaise à certains, et très probablement pour ces raisons particulières, Straw Art était l’une des œuvres les plus plaisantes de tout le Festival (si je devais établir un Top 10, elle y serait incluse pour sûr). Au point de vous faire regretter que l’installation n’ait pas été permanente. Bien entendu, elle ne le pouvait pas, du fait même de sa nature, elle était sujette aux aléas du climat. D’ailleurs, l’éléphant n’aura pas survécu jusqu’à la fin du Festival, quelques jours avant la fin (et une semaine après que je l’ai vu), il s’effondra du fait de bourrasques de vent provoquées par l’approche d’un typhon.
Je vous laisse avec les photos, elles se passent de commentaires.
Enjoy : 

 

 

 

 
View Setouchi International Art Festival 2010 in a larger map 


A propos de David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *