Démographie et Géographie de Teshima

 

Il y a quelques jours je vous parlais des données géographiques et démographiques d’Ogijima et bien entendu, je ne vais pas m’arrêter là et je vais faire de même avec toutes les îles de Kagawa.

Aujourd’hui donc, ma deuxième île préférée de la région, Teshima.

Il est a noter que bien que je me sois déjà rendu trois fois sur l’île je la connais encore bien mal en dehors de ses villages. Il faut dire qu’elle est un peu plus grande que ces voisines (oui bon, sauf Shōdoshima).

Bien entendu, je ne peux que vous conseiller de suivre tout cela avec une carte sous les yeux, c’est dans ces moments-là que Google Maps est formidable. :-)

 

 

Alors déjà, il faut savoir qu’administrativement, l’île de Teshima est considérée comme un district de la ville de Tonoshō, bien que celle-ci soit située sur l’île de Shōdoshima. Oui, le découpage administratif des îles est un peu bizarre.

- Superficie : 14.5km2, dont 0.48km2 de terres cultivées (j’aurais pensé plus) et 8.89km2 de forêts.

- Circonférence : 18 km.

- Point Culminant : 340 m (Mont Danyama).

- Population : 1141 personnes réparties en 508 foyers.

  • 0-14 ans : 93 personnes.
  • 15-64 ans : 549 personnes.
  • plus de 65 ans : 499 personnes.

 

La situation démographique est moins catastrophique que sur Ogijima, mais c’est quand même pas glorieux.

La population n’est pas répartie équitablement entre les villages, n’ayant que 85 habitants. Ieura me semble ensuite plus grand et plus peuplé que Karato, mais je ne connais pas leur population (j’aurais envie de dire quelque part autour de 650 et 350, chiffres forcément inexacts puisqu’il y aussi un certain nombre de personnes qui habitent dans la campagne).

Il faut aussi savoir puisqu’on parle de population, que Teshimaest habitée depuis très longtemps puisqu’on a retrouvé des traces de peuplement datant d’il y a plus de 10 000 ans. Il s’agirait du plus ancien lieu d’habitation connu de l’ouest du Japon.

L’île est aussi très fertile, Teshima (豊島) signifiant – sauf erreur de ma part – l’île d’abondance ou l’île prospère, et effectivement il y a beaucoup plus d’agriculture que ses petites voisines, en particulier, de nombreuses sources y permettent la culture du riz, ce qui n’est par exemple pas le cas sur Ogijima.

Dans le passé, la pierre de Teshima était très renommée et ses carrières (aujourd’hui fermées) ont fourni du matériau pour construire des éléments de nombreux bâtiments réputés, jusqu’aux lanternes de la Villa Impériale Katsura à Kyōto.

Malheureusement, il y a une vingtaine d’années, Teshima est devenue célèbre dans tout le Japon pour de mauvaises raisons puisqu’elle fut le lieu d’un des pires scandales de pollution industrielle illégale du pays. Si vous lisez l’anglais, je vous conseille de lire ceci pour les détails de l’affaire. Dans le cas contraire, j’en reparlerai certainement un jour ici, mais il faudra être patient (sauf si vous insistez). Sachez toutefois que si aujourd’hui la situation n’est pas complètement réglée, elle est en passe de l’être d’ici peu.

Voilà pour les données factuelles. Demain (ou plutôt après demain), je vous ferai un mini-récit de mon passage sur l’île en juin dernier.

Et je terminerai par une bonne nouvelle.

 

 

Ça c’est Naoshima Note (oui bon vous savez lire). Il s’agit d’une petite revue trimestrielle publiée par Benesse Art Site Naoshima, la section de la Benesse Foundation qui s’occupe des oeuvres d’art permanentes sur Naoshima, Teshima et Inujima. Je possède le premier numéro (le deuxième, voire le troisième, devraient arriver dans le prochain colis en provenance de ma belle-famille) et c’est un trésor d’informations diverses sur les trois îles. Et devinez quoi ? Il y a deux jours, Benesse Art Site Naoshima vient de m’autoriser à traduire et publier les extraits qui m’intéressent sur ce blog. Cool non ?

 

The following two tabs change content below.

David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.

Latest posts by David Billa (see all)

You may also like...

2 Responses

  1. Vilay says:

    Le Japon est en train de mourir de vieillesse. A quand la disparition définitive du peuple japonais?

    • David says:

      Quelle drôle de réaction. ???
      Que le Japon ait un problème de vieillissement de sa population, je crois que personne ne dit le contraire, mais il y a un pas de géant entre une population qui vieillit et une population qui “disparaît définitivement” car morte de vieillesse. Non ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.