Shodoshima


 

Shodoshima 500Shodoshima occupe une place un peu à part parmi les îles de la région de Setouchi. Elle est beaucoup plus grande et plus peuplée que ses voisines (Tonosho, son “village” principal est en fait une petite ville à part entière), et possède une économie notable, que ce soit la production de sauce de soja ou le tourisme. Toutefois, elle n’en reste pas moins touchée, elle aussi, par l’exode rural, et ses villages les plus reculés (que ce soit à l’intérieur de l’île ou dans la péninsule de Mito) se vident eux aussi peu à peu comme partout ailleurs dans la région. Si, pendant l’édition 2010 de la Setouchi Triennale, l’île ne semblait pas trop impliquée dans l’Art de Setouchi (ou du moins à une échelle bien moindre qu’ailleurs), depuis 2013, les choses ont bien changé, si bien qu’aujourd’hui, dans pas mal de lieux sur Shodoshima vous retrouverez la même ambiance et la même énergie dévouée à refaire revivre la région grâce à l’art.

  • Superficie : 153,35 km2
  • Circonférence : 140,1 km
  • Point Culminant : 817 m (Mont Hoshigajo)
  • Population : 30 167 personnes (dans 12 517 foyers)

 

Accès

Il existe de très nombreuses façons de se rendre sur Shodoshima. Les ferries au départ de Takamatsu sont très nombreux et à destination de trois ports différents (Tonosho, Ikeda et Kusakabe). Vous pouvez aussi arriver à Tonosho depuis le Port d’Uno ou Teshima, voire même depuis le port de Shin-Okayama (dans la ville d’Okayama). On peut aussi arriver dans l’est de l’île, au port de Sakate (sud-est), depuis Kobe, ou au port de Fukuda (nord-est) depuis Himeji. Finalement, on peut arriver aussi au port d’Obe (nord de l’île) depuis Hinase dans la préfecture d’Okayama.

 

Se déplacer

La voiture est le moyen de transport idéal pour se déplacer sur Shodoshima, surtout si vous souhaitez voir toutes les œuvres d’art qui sont dispersées sur plusieurs sites de l’île. Ceux-ci sont souvent situés à plusieurs kilomètres les uns des autres. Toutefois, emporter votre voiture sur un ferry demande un certain budget. Si vous avez une moto, peut-être que le prix est un peu plus abordable, et effectivement avec ses routes serpentant autour des montagnes et sa faible circulation, Shodoshima peut sembler être un petit paradis pour rouler à moto (sauf si vous voulez faire de la vitesse). Sinon, louer une voiture sera moins cher qu’apporter la vôtre si vous ne passez qu’une journée sur l’île.
Par contre, sauf si vous adorez faire du vélo en montagne, je vous déconseille de vous déplacer sur l’île de cette façon. Si la taille de Shodoshima semble idéale pour un tel moyen de locomotion, ses nombreuses côtes (l’île est en partie montagneuse et le reste n’est pas souvent plat, même en bord de mer) rendent les trajets en vélo très difficiles.

Le moyen le plus pratique pour le visiteur sans voiture restera le bus. Le réseau de l’île permet d’accéder à tous les villages et tous les sites d’Art de Setouchi. Toutefois, faites bien attention aux horaires, si les passages sur la ligne principale (qui relie Tonosho à Sakate) sont assez fréquents, ce n’est pas le cas pour d’autres lignes.

 

Œuvres d’art

De manière générale, les œuvres d’art en extérieur sont accessibles en permanence.
Les œuvres d’art en intérieur ont des jours et heures d’ouverture différentes les unes des autres (voir chacune dans le détail ci-dessous).
Notez que la plupart sont ouvertes lors de certaines périodes spéciales (Golden Week, Obon, Silver Week) même pendant les jours habituels de fermeture. Dans le doute, n’hésitez pas à me contacter.

L’entrée est gratuite pour les moins de 16 ans.

 

Œuvres d’Art sur Shodoshima

 

Port de Tonosho

 

Gift of the Sun

(Don du Soleil)

Choi Jeong Hwa (2013)

  • Lieu : port de Tonosho, à côté du terminal des bateaux rapides.
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence.
  • Sur le blog.

Avis : Une œuvre publique très “consensuelle” mais qui est quand même plaisante.

 

Gift of the Sun - Shodoshima - 7

 

 

Art no Show Terminal

Junko Moshino et Atelier Omoya (2016)

  • Lieu : l’un des terminaux du port de Tonosho (le titre est un jeu de mot).
  • Ouvert tous les jours de 9h30 à 17h00.
  • Entrée gratuite (il se peut que les expositions temporaires à l’étage soit payantes  – 300 yens).
  • Sur le blog : Shodoshima pendant la Triennale de Setouchi.

Avis : Pendant la Triennale de 2016, j’étais très fan du “tambour à vagues” j’espère qu’il y est encore (au moment où je tape ces lignes, je n’y suis pas encore retourné). À l’étage, il se peut qu’il y ait des expositions temporaires.

 

20 - Art no Show Terminal - Tonosho Shodoshima

 

 

Honmachi (Centre-ville de Tonosho)

 

Maze Town – Fantasmagoric Alleys

(Ville Labyrinthe – Allées Fantasmagoriques)

Me (prononcer “mê” – groupe d’artistes et de bénévoles affiliés à la galerie Mei Pam) (2016)

  • Lieu : “Meiro-cho” le centre historique de Tonosho, qui se traduit pas “quartier labyrinthe”.
  • Horaires et Tarifs à confirmer à la galerie Mei Pam, le lieu est géré de manière indépendante de l’Art de Setouchi entre les triennales.
  • Les photos sont interdites à l’intérieur.
  • Sur le blog : Shodoshima pendant la Triennale de Setouchi.

Avis : J’adore, mais je vous laisse la surprise.

 

 

 

Tonosho Post Office Art Project

(Projet artistique à la poste de Tonosho)

  • Lieu : Bureau de poste de Tonosho, au centre-ville, à côté du détroit de Dofuchi (Dofuchi-kaikyo, le détroit le plus étroit du monde)
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence.

Avis : Sympa d’avoir un bureau de poste décoré ainsi, mais rien d’exceptionnel non plus.

 

11 - Tonosho Post Office Art Project

 

 

 

Port d’Ikeda

Someone’s Coming

(Quelqu’un vient)

Pors & Rao (2016)

  • Fermé pour le moment. (jusqu’en 2019 ?)
  • Entrée : 300 yens.
  • Sur le blog.

Avis : Je suis très fan. Là aussi, l’effet de surprise a son importance.

 

54 - Someone is Coming

 

 

 

Hitoyama – Nakayama

 

Voyage through the Void

(Voyage dans le vide)

Nobuho Nagasawa (2013)

  • Lieu : village de Hitoyama
  • Fermé pour le moment (réouverture en 2019 ? pas sûr)
  • Entrée : 300 yens.
  • Sur le blog : article principal (notez qu’à l’époque de la rédaction de cet article, l’œuvre n’en était qu’à sa première phase, elle figure depuis un bateau grandeur-nature).

Avis : C’est beau. 🙂 On peut se coucher dans le bateau. Le bénévole présent vous y obligera presque, mais il est vrai que cela fait partie de l’expérience de l’œuvre. Malheureusement l’expérience sensorielle voulue est un peu contrebalancée par le fait que c’est très inconfortable (on est couché sur une grille de métal).

 

Cradle of the Sea - 1

 

 

Shishigaki Island

Masato Saito (2013, 2016)

  • Lieu : aux abords du village de Hitoyama
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence.
  • Dans le blog : article principal.

Avis : Euh… Bof…

 

Shishigaki Island - 10

 

 

Péninsule de Mito

 

The Secret of Hanasuwajima

(le Secret de Hanasuwajima)

Kana Ko (2013)

  • Lieu : village de Muro
  • Ouvert tous les jours de 10h00 à 17h00.
  • Entrée gratuite.

Avis : Sympa. Pas incroyable non plus.

 

 

 

Garden of the Border

(Jardin de la Frontière)

Mitsuharu Doi (2016)

  • Lieu : village de Kamano (hameau de Tanijiri)
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence.
  • Sur le blog.

Avis : Du land art sympa. C’est le torii enterré qui fait l’œuvre je pense. Faites-bien attention aux petits détails de celui-ci.

 

13-shodoshima-garden-of-the-border

 

 

Hitori-odori (Dancing Alone)

(Danser Seul)

Charles Worthen (2016)

  • Lieu : village de Konoura
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence.

Avis : Un peu rigolo, mais pas exceptionnel non plus (le ready made au 21e siècle, c’est un peu du réchauffé quand même, non ?)

 

 

25-shodoshima-hitoriodori

 

 

Sunset House: Language as the House of Being

(Maison du Coucher de Soleil: Le Langage en Maison de l’Être)

James Jack (2013)

  • Lieu : village de Konoura
  • Fermée pour le moment. (certainement jusqu’en 2019) mais on peut quand même voir la maison et son jardin de l’extérieur.
  • Entrée gratuite.
  • Sur le blog.

Avis : J’aime ce lieu et je le trouve important pour bien des raisons. Cette maison n’a pas l’air de grand chose comme ça, mais il ne s’agit pas de ce à quoi elle ressemble, mais de ce qu’elle est. Si vous lisez l’anglais je vous conseille chaudement l’interview que m’a donnée James Jack à son sujet il y a quelques années. Vous pouvez le lire ici.

 

17-shodoshima-sunset-house

 

Stories – House –

Yume Akasaka (2013)

  • Lieu : village de Konoura
  • Fermé pour le moment. (certainement jusqu’en 2019)

Avis : Une de mes œuvres préférées de la Triennale de Setouchi. J’essaierai de vous expliquer pourquoi bientôt sur le blog (espérons avant 2019).

 

 

Shiomimi-so

Kana Ko, Toshimitsu Ito et la Faculté d’Arts de Hiroshima City University (2016)

  • Lieu : village de Konoura
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence.

Avis : J’adore ce genre de bâtiments… Est-ce un bâtiment ?… Ce genre de lieu improbable et un peu surréaliste, et qui a une fonction, elle aussi improbable et surréaliste.

 

 

Hishionosato
(Kusakabe, Yasuda, Uchinomi, Umaki)

 

Tsugi-Tsugi-Kintsugi

Masayuki Kishimoto (2010)

  • Lieu : village de Yasuda
  • Ouvert les week-ends et jours fériés de 9h30 à 17h00.
  • Entrée gratuite.

Avis : Pas mal. À la fois banal (des empilements de vaisselle ?) et en même temps pas du tout.

 

 

Shodoshima Gelato Recipes Project by The Island Lab

graf et Furyu (2016)

  • Lieu : Port de Kusakabe
  • Ouvert tous les jours de 10h00 à 19h00, sauf le mercredi (ouvert un jeudi sur deux).
  • Entrée gratuite, bien entendu les glaces et autres consommations ne le sont pas.

Avis : Les glaces sont délicieuses, mais un peu chères.

 

 

Stone Island’s Stone

Hideyuki Nakayama (2016)

  • Lieu : port de Kusakabe
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence.
  • Il s’agit de toilettes publiques.

Avis : Il me faudrait l’avis d’un architecte, mais personnellement, le bâtiment ne m’a pas vraiment ému.

 

 

 

Umaki Camp

Architecture : dot architect (Toshikatsu Ienari, Takeshi Shakushiro, Tatsuya Mukai) – Directeur de projet : Noboru Tsubaki (2013)

  • Lieu : Umaki
  • Œuvre et lieu accessible gratuitement et en permanence.
  • Sur le blog.

Avis : J’aime vraiment ce lieu communautaire et un peu utopique. Si seulement ce genre de lieu était plus commun, le monde serait vraiment meilleur. Je n’exagère pas.

 

16 - Umaki Camp - Shodoshima

 

 

Hut with Arc Wall

Architecte : Yo Shimada (2013)

  • Lieu : Umaki
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence.
  • Il s’agit de toilettes publiques.

Avis : J’aime bien la structure du bâtiment. On pense presque se perdre malgré sa petite taille, et on a l’impression d’être au vu et au su de tout le monde, alors qu’en fait non, l’intimité est préservée.

 

 

 

Regent in Olives

Hisakazu Shimizu (2013)

  • Lieu : Umaki
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence.
  • Sur le blog : article principal.

Avis : Rigolo.

 

Regent in Olives - 2

 

 

Kaguya’s Pause

graf, Nagisa Kidosaki et ses étudiants de Kyoto University of Arts and Design (2016)

  • Lieu : Umaki
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence. (on peut pas y entrer pour le moment)
  • Sur le blog.

Avis : Il s’agit d’une maison de thé avec une conception clairement contemporaine, mais qui sait garder un aspect traditionnel à l’intérieur.

 

13 - Kaguya's Pause - Shodoshima

 

 

Sakate

 

Creator in Residence 「ei」

par UMA Design Farm (et divers artistes en résidence qui changent selon les saisons)

  • Géré indépendamment de l’Art de Setouchi entre les triennales.
  • Ouvert tous les jours de 9h30 à 17h00. (à vérifier)

Avis : Je crois qu’il y a des artistes en résidence tout le temps, mais je n’ai pas d’autres infos concernant ce qu’il s’y passe entre deux Triennales.

 

 

Star Anger

Kenji Yanobe (2013)

  • Lieu : Port de Sakate
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence.
  • Sur le blog.

Avis : Je suis fan. Ne ratez pas le grand mural de Yanobe sur le mur du bâtiment non loin.

 

31 - Star Anger a Sakata - Shodoshima

 

 

Beat Shrine / ANGER from the Bottom

“Beat” Takeshi Kitano et Kenji Yanobe (2013)

Bâtiment par Dot Architects (2014)

  • Lieu : Sakate
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence.
  • Dans le blog : article principal – plus

Avis : Peut-être encore plus fan que de l’œuvre précédente (les deux œuvres forment une sorte de diptyque malgré leur éloignement relatif). Le monstre est à la fois terrifiant et adorable (mais surtout terrifiant).

 

39 - Anger from the Bottom - Shodoshima

 

 

The Memorial Garden of Sakae Tsuboi

Sora Botanical Garden, Seijun Nishihata, Nakajima Design, Hideki Nakajima, HANARE (2013)

  • Lieu : Sakate
  • Œuvre en extérieur, accessible gratuitement et en permanence.
  • “Œuvre” un peu particulière puisqu’il ne s’agit pas d’une œuvre d’art à proprement parler mais d’un jardin à la mémoire de l’auteur Sakae Tsuboi, native du village, qui a écrit – entre autres – Les Vingt-Quatre Prunelles.

Avis : Le lieu a plus d’importance pour la population locale qui dispose ainsi d’un très beau petit jardin public que pour les visiteurs, même si ces derniers sont invités à s’y détendre.

 

45 - Jardin Memorial de Sakae Tsuboi a Sakate sur Shodoshima

 

 

Making Relationships in Life through Building Shishigaki Project in Horikoshi

Nobuaki Furuya + Nobuaki Furuya Laboratory, Waseda University (2016)

  • Lieu : Sakate
  • Œuvre en extérieur, gratuite et accessible en permanence.

Avis : Je n’ai pas encore vu cette œuvre.

 

 

Bollard of Love

Hisakazu Shimizu (2016)

  • Lieu : devant le village-studio des 24 Prunelles.
  • Œuvre en extérieur, gratuite et accessible en permanence.

Avis : Je n’ai pas encore vu cette œuvre.

 

 

Kitaura

 

Dynamite Traverse Variations

Chichibu Avant-Garde (2016)

  • Lieu : Dans le Osakajo Zanseki Kinen Koen (Parc Historique de la Pierre du Chateau d’Osaka)
  • Œuvre en extérieur, gratuite et accessible en permanence.

Avis : La musique (il s’agit d’une œuvre essentiellement sonore) est très ‘avant-garde’. Je ne sais pas trop que penser de l’ensemble. À revoir un de ces jours pour me faire une meilleure idée.

 

 

 

Obe

 

Shodoshima Tree

Kohei Takekoshi (2016)

  • Fermé pour le moment (jusqu’en 2019 ?)
  • Entrée : 300 yens.

Avis : Vraiment intéressant. On a l’impression de se retrouver sous terre, si la terre était transparente.

 

 

Fukuda

 

Fukutake House – Asia Art Platform

Architecte : Ryue Nishizawa (2013)

  • Lieu : ancienne école de Fukuda
  • Fermé pour le moment (jusqu’en 2019 ?).
  • Entrée : 500 yens.
  • Géré par Benesse Art Site Naoshima

Avis : Le lieu héberge des expositions temporaires et des conférences. Il est dommage qu’il soit si isolé.

 

Fukita Pavilion

Ryue Nishizawa (2013)

  • Lieu : entre l’ancienne école de Fukuda et le sanctuaire attenant
  • Œuvre en extérieur, gratuite et accessible en permanence.

Avis : On dirait deux feuilles de papier géantes laissées là et entre lesquelles ont peut s’abriter. Chouette.