Cerisiers au Parc Kikaku de Kagawa


 

Les cerisiers sont vraiment en retard cette année : à Kagawa, le pic était prévu pour ce week-end, et je n’ai encore vu que des bourgeons. Il faut dire que l’hiver tarde vraiment à tirer sa révérence. On a seulement eu deux jours au-dessus de 15 degrés jusqu’à présent. Hier encore, il faisait six degrés en fin d’après-midi (ça devrait enfin se réchauffer la semaine prochaine, espérons). Je me demande si c’est l’un des effets du changement climatique au Japon : depuis que je m’y rend régulièrement (et bien entendu depuis que j’y vis), j’ai l’impression que l’été et l’hiver sont de plus en plus longs et que le printemps et l’automne sont de plus en plus courts (dommage ce sont les deux saisons qui sont agréables au Japon). Si d’autres résidents ou visiteurs réguliers de long terme peuvent confirmer ou infirmer, n’hésitez pas.

Bref, revenons à nos cerisiers. J’avais donc prévu d’aller faire un tour ici ou ailleurs ce week-end pour admirer les cerisiers en fleurs et vous ramener quelques photos, mais ce sera certainement pour le week-end prochain.

En attendant, voici quelques photos qui datent presque d’un an jour pour jour (le 2 avril 2016). C’était un samedi, et c’était mon premier samedi où je ne travaillais pas depuis que je vis au Japon (en dehors des vacances et jours fériés, bien sûr) : je venais juste de changer de travail, enfin débarrassé de mon travail d’esclave-prof et de ce patron psychopathe, et avait débuté la veille mon boulot actuel à l’université (meilleur choix professionnel depuis bien des années). Donc, il s’agissait d’une petite balade de “célébration de début de mon nouvel emploi” (mon premier vrai samedi libéré de mon ancien fardeau c’était passé ainsi si ça vous intéresse).

Mais trêve de bavardages, vous n’êtes pas ici pour que je vous raconte ma vie, mais pour voir des cerisiers, donc en voici :

 

 

Nous sommes ici au parc préfectoral de Kikaku, situé dans la ville de Sanuki. C’est un chouette petit parc dans la campagne (malgré son statut de “ville” Sanuki-shi, c’est surtout de la campagne), réputé pour ses cerisiers et ses iris.

 

 

 

 

Un parc à cerisiers en avril n’est pas complet sans ses bâches bleues. Comme la fin de l’après-midi approchait, les salarymen commençaient à arriver, avec les plus jeunes chargés de réserver les places (certains y faisaient les plantons depuis qui sait combien de temps). À cette place-ci, je crois qu’il était parti chercher les bières dans sa voiture.

 

 

Je sais, ces photos ont dû vous laisser un peu sur votre faim. C’est fait pour, c’est pour vous faire saliver et prendre votre mal en patience, comme à peu près tout le monde ici au Japon en ce moment. 😉

 

 


A propos de David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Cerisiers au Parc Kikaku de Kagawa

  • Telly

    Vivement les nouvelles photos avec, j’espère, un peu plus de soleil !
    Quant aux bâches je n’ai jamais compris pourquoi elles sont bleues et non pas vertes !?!

    • David Billa Auteur du billet

      Oui, je crois me souvenir que tous les week-ends du mois d’avril l’an dernier ont été nuageux.

      Pour la couleur des bâches, je sais pas. C’est pas des bâches spéciales, elles sont bleues par défaut. D’ailleurs, en France aussi, non ?