La Citrouille Jaune


 

Bon, cet article a des mois de retards, après tout, ça fait des mois que j’y fais allusion, mais vaut mieux tard que jamais et ce genre de choses.

Donc, vous savez peut-être déjà qu’il y a une belle Citrouille Rouge sur Naoshima, mais il y a surtout une superbe Citrouille Jaune.

 

 

Vous savez certainement déjà qu’elle est l’oeuvre de Yayoi Kusama. Elle est là, au bout de ce ponton sur la plage sud de Naoshima depuis 1994 et entre temps, elle est devenue le symbole officieux de l’île, mais aussi de Benesse Art Site Naoshima. Même pendant le Setouchi International Art Festival 2010, alors que Yellow Pumpkin n’était pas officiellement l’une des oeuvres du festival, c’était elle qui figurait en couverture du guide-catalogue du Festival.

Aujourd’hui, elle est certainement l’oeuvre d’art contemporain japonaise la plus célèbre, et bien que parfois j’ai tendance à critiquer les trucs trop célèbres, car bien souvent surévalués, je vous conseille vraiment de voir cette Citrouille en vrai si vous en avez l’occasion un jour. Si vous lisez régulièrement ce blog, vous devez savoir ce que je pense de l’importance de l’art en dehors des musées, dans le “vrai monde” et quelque part cette citrouille est un peu le symbole parfait de cette pensée. Je n’ose l’imaginer enfermée dans une pièce. Elle deviendrait une simple grosse citrouille jaune en plastique avec des pois noirs (oui bon, je ne sais pas trop en quel matériau elle est construite) et la vue depuis la plage perdrait de sa superbe elle aussi. C’est vraiment l’association des deux qui rend la chose aussi unique et magnifique.

 

 

 

 

Sur ce, il est temps pour moi de vous laisser quelque temps.

C’est demain que nous nous envolons pour Takamatsu, enfin si Air France ne nous fait pas de sale blagues (nous volons avec Asiana de Paris à Takamatsu, mais il nous faudra subir les caprices des hôtesses de l’air et stewards d’Air France entre Bordeaux et Paris).

Je reprendrai le blog le plus tôt possible, mais pendant quelques semaines ma seule connexion internet se fera depuis des cyber-cafés, pas forcément le meilleur lieu pour écrire.

En attendant, vu que j’aurai peut-être un smartphone d’ici peu (ce sera mon premier ; pas trop ma came ces gadgets-là, mais il paraît qu’au Japon c’est indispensable), avant même une vraie connexion internet, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter et Google+ en attendant mon retour ici. (petite note à propos de Google+, si vous me suivez et que je ne vous connais pas, laissez-moi un petit mot pour que je sache dans quel cercle vous placer)

Cheers.

 


A propos de David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c’est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu’il s’est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “La Citrouille Jaune