Oiwa Island 2 sur Ibukijima


 

Il y a trois ans, pour la première Setouchi Triennale (appelée alors Setouchi International Art Festival), l’artiste nippo-brésilien Oscar Oiwa créait Oiwa Island sur Ogijima. L’oeuvre assez impressionnante représentait un paysage insulaire entièrement fait au marqueur. Je vous conseille chaudement cette vidéo pour vous faire une idée. L’oeuvre était parmi les plus belles, les plus aimées et les plus populaires de cette première session de la Triennale.

Mais voila, un drame s’est abattu sur Ogijima fin septembre 2010. Le bâtiment à côté de celui où était située Oiwa Island pris feu pendant la nuit. L’incendie s’est propagé à plusieurs bâtiments, tuant un résident de l’île et détruisant complètement Oiwa Island (endommageant aussi Madoka et l’oeuvre Karakurin qui y était hébergée). L’histoire se termine toutefois par une petite note positive car Oiwa Island gagna le Grand Prix du Festival, et Oscar Oiwa fut donc de fait invité automatiquement au prochain festival.

Et nous voici trois ans plus tard, et effectivement Oscar Oiwa est de retour, non pas avec une mais bien deux oeuvres cette année. Une sur Ogijima dont je vous parlerai tôt ou tard (je pense qu’elle est là de manière permanente) et une autre dont je dois me dépêcher de vous parler car je pense qu’elle n’est exposée que pendant la session d’été et donc il ne vous reste plus qu’un mois exactement pour la voir, je veux parler d’Oiwa Island 2, un presque remake de l’originale (elle est toutefois différente) qui se trouve cette fois-ci sur Ibukijima.

La dernière fois, l’oeuvre était dans une pièce où les deux murs latéraux étaient recouverts de miroirs, donnant une sensation d’infini. Cette fois-ci, c’est l’opposé, l’oeuvre est dans une grande “bulle” toutefois quand on entre dans cette bulle, on se retrouve à l’extérieur, sensation aussi intéressante s’il en est :

 

Oiwa Island 2 - 1

L’entrée. Bien entendu, on enlève ses chaussures.

 

Oiwa Island 2 - 2

 

Mais pourquoi certains Japonais ne peuvent s’empêcher de poser devant les choses qu’ils veulent prendre en photo ? C’est un truc qui m’a toujours dépassé.

 

Oiwa Island 2 - 3

 

Oiwa Island 2 - 4

 

Oiwa Island 2 - 5

 

Oiwa Island 2 - 6

 

Oiwa Island 2 - 7

 

Cette oeuvre était vraiment magnifique, on avait vraiment la sensation d’entrer dans une sorte de monde imaginaire, un peu comme un univers de cartoons. Si vous avez l’occasion de venir à Kagawa, je vous conseille plus que chaudement d’aller sur Ibukijima ne serait-ce que pour Oiwa Island 2 qui y sera jusqu’au 1er septembre. Ensuite, je ne sais pas, mais j’ose espérer que vu comment l’oeuvre est conçue à l’intérieur de cette grosse bulle, elle est ré-installable ailleurs et à volonté et qu’elle continuera à exister.

 

 


A propos de David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Oiwa Island 2 sur Ibukijima

  • Dominique dewez

    Bonjour
    Souhaitant visiter la Triennale durant la session d’automne, j’ai demandé , suivant vos conseils et ayant été séduite par votre reportage, à une agence de me faire une réservation au minshuku Yakatabune du village de Kasashima (9, 10, 11 octobre) sur Honjima. Je viens d’apprendre que ce minshuku n’était pas libre.
    Je voulais vous demander si vous en connaissiez d’autres minshuku sur Honjima? l’agence me propose de sillonner à partir de Marugame ce qui ne ma séduit pas vraiment.

    Je ne sais pas si vous connaissez le minshuku KUREISHI sur Teshima je l’ai pratiqué 3 nuits au printemps c’est une bonne et agréable adresse.

    Je vous remercie
    A bientôt
    Bien cordialement
    Dominique Dewez

    • David Auteur de l’article

      Bonjour Dominique,
      Content que la Triennale vous ait plu au point de vouloir vous faire déjà revenir.
      Le seul autre minshuku que je connais sur Honjima s’appelle Shiwakuya. Par contre, j’y ai seulement mangé, pas dormi (j’y ai très bien mangé par contre).
      Le guide officiel de la Triennale en cite deux autres, mais je ne sais rien sur eux: Umihotaru et Kaisentei,

      Merci pour le conseil à propos de Kureishi, il faudra que je le teste un jour. 🙂