Ryozen-ji, le Premier Temple du Pèlerinage de Shikoku   Récemment mis à jour !


 

Aujourd’hui, nous quittons la Mer Intérieure de Seto, nous quittons même la Préfecture de Kagawa, mais rassurez-vous, nous restons sur Shikoku. Je vous emmène dans la préfecture voisine, Tokushima, et plus précisément dans la ville de Naruto où se situe le Ryozen-ji, temple bouddhiste qui est surtout connu pour être le premier temple du Pèlerinage de Shikoku.

Il aurait été fondé au début du 8e siècle par le moine Gyoki, à qui l’on attribue la fondation d’une trentaine d’autres temples du pèlerinage – bien qu’il soit impossible de déterminer si c’est historiquement correct.

Ce serait un siècle plus tard que Kobo-Daishi aurait visité le temple. Il y aurait eu une vision du Bouddha historique en train de prier sur le “Pic du Vautour” en Inde. Il rebaptisa donc le temple Ryozen-ji qui signifie “temple du pic du vautour“.

Notez que la place de premier temple du Pèlerinage Henro est “relativement” récente, à la fin du 17e siècle environ, époque où le pèlerinage a commencé à devenir populaire dans le pays. En effet, il peut paraître étrange qu’un parcours circulaire ait un point de départ unique et prédéterminé. Le fait est qu’en théorie on peut débuter le pèlerinage où bon nous semble (il existe vraiment peu de règles pour ce pèlerinage), mais en pratique, autrefois, avant de débuter le pèlerinage, l’on se rendait au Koya-san dans Wakayama. Et le trajet le plus direct pour aller de Wakayama à Shikoku était de prendre un bateau qui arrivait au port de Naruto, tout près de Ryozen-ji qui devint de fait le premier temple visité par une majorité de pèlerins avant de devenir officiellement le Temple Numéro Un du Pèlerinage de Shikoku.

 

ryozen-ji-1

 

ryozen-ji-2

 

ryozen-ji-3

 

Juste après l’entrée, il y a un chouette jardin avec un bassin rempli de carpes koï

 

ryozen-ji-4

 

ryozen-ji-5

 

 

 

ryozen-ji-11

 

ryozen-ji-12

 

ryozen-ji-13

 

ryozen-ji-14

 

ryozen-ji-15

 

ryozen-ji-16

 

Notez qu’une bonne partie de l’intérieur est magnifique aussi. Mais comme presque toujours dans les temples bouddhistes shingon, les photos sont interdites à l’intérieur de la plupart des bâtiments. Et dans le cas de Ryozen-ji, là où l’on peut, cela ressemble surtout à un magasin de souvenirs. Disons que comme c’est le premier temple que la plupart des pèlerins visitent, il en dispose effectivement d’un assez grand nombre. Une autre chose que vous trouverez en vente dans le temple, ce sont tous les éléments de “l’uniforme” de pèlerin (vêtement blanc, chapeau, bâton, etc.).

 

ryozen-ji-17

 

Ah oui, ces photos furent prises il y a un petit moment déjà lors d’une visite des dix premiers temples du pèlerinage (ils sont relativement proches les uns des autres et on peu tous les visiter en une seule journée – en voiture). Attendez vous donc à voir quelque chose sur Gokuraku-ji, le deuxième temple, très bientôt.

 

 


A propos de David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Ryozen-ji, le Premier Temple du Pèlerinage de Shikoku

  • Telly

    Et bien, il y a déjà de quoi faire dans ce premier temple ! Si on veut vraiment visiter chaque temple en détail, et surtout prendre des photos, le pèlerinage doit être long !
    Mais j’adorerai le faire…

    • David Billa Auteur de l’article

      Oui, j’aime bien ce premier temple, il y a beaucoup de choses à voir…

      Le pèlerinage prend deux mois environ (à pied), mais en fait, si certains temples sont fascinants et on y passerait des heures, il y en a d’autres dont on fait le tour en cinq minutes ou presque. Toutefois d’après les dires des gens que je connais et qui ont fait le pèlerinage, au bout d’un moment, tous les temples commencent un peu à se ressembler tous, et ce sont les marches et tout ce qui va avec (paysages, rencontres, aventures et mésaventures, etc.) qui font vraiment l’intérêt et la richesse de la chose.

      J’adorerai le faire aussi, mais en l’état actuel des choses, je ne pense pas que ce soit possible avant la retraite. 😉

    • David Billa Auteur de l’article

      Je vais essayer de poster tout ça dans un délai raisonnable. 😉

      En fait, je vais aussi essayer de faire quelques pages sur le Pèlerinage (un peu comme mon guide de Takamatsu ou de l’Art de Setouchi), mais je ne sais pas combien de temps ça va prendre, comme toujours trop de projets et pas assez de temps.

      • Cécile

        Je serais patiente pas de soucis.
        Le pèlerinage est vraiment une idée qui me trotte dans la tête depuis pas mal de temps. Comme tu le dis à Telly, la marche, les rencontres, les paysages, ça doit être de sacrés moments à vivre.