Gashapon WTF


 

Oui, je sais, ce blog ne parle pas assez des bizarreries du Japon dont sont friands pas mal de monde en Europe et ailleurs, au point que certains pensent sincèrement que le Japon est un pays rempli de gens tordus aux goûts étranges.

Mais voila, ce qui échappe souvent à ces gens, c’est que ces bizarreries sur lesquelles les médias occidentaux semblent se focaliser quand ils parlent du Japon sont aussi considérées comme des bizarreries sur place. Voire même certaines choses qui en France commencent à être considérées comme des aspects « normaux » de la culture populaire japonaise, restent considérées comme des bizarreries au Japon (je pense ici à pas mal d’éléments de la culture otaku en particulier).

Et si je ne parle que très rarement de ces choses-là, c’est principalement parce que la plupart ne m’intéresse pas (mon intérêt pour la pop culture japonaise se limite plus ou moins à Godzilla et Albator), mais aussi, parce que comme je disais plus haut, ces bizarreries sont finalement rares et si on ne les cherche pas, on ne les croise pas forcément quand on vit au Japon (une fois de plus, on les voit bien plus souvent sur les écrans de TV français que dans les rues japonaises).

Toutefois, le week-end dernier, j’ai fait un petit tour dans le WTF Japan local.

Bref, tout ça pour vous dire qu’aujourd’hui, je fais exception à la ligne éditoriale du blog et  je vais vous montrer quelques Gashapons assez particuliers.

 

Les Gashapons, qu’est-ce que c’est ?

 

Tout d’abord, sur place, je les connais plutôt sous le nom de Gacha Gacha ou Gachapon, mais il paraîtrait que le vrai nom est Gashapon, donc c’est ainsi que je les appellerai dans cet article.

Oui, mais qu’est-ce que c’est ? s’interroge mon lecteur habituel se retrouvant un peu perdu ici.

Les Gashapons, ce sont les machines que l’on trouve un peu partout au Japon et dans lesquelles, on peut acheter de petits jouets et autres objets pour une somme modique. Ledit jouet est dans une boule en plastique que l’on appelle parfois capsule, et donc si on peut choisir la machine, on ne peut choisir le jouet ou l’objet exact que l’on obtiendra (il sortira au hasard parmi une dizaine de choix possibles).

La chose aurait été inventée par la célèbre marque Bandai dans les années 70-80, mais elles ne sont pas sans rappeler les « tirettes-surprises » de mon enfance et qui étaient dans toutes les fêtes foraines de France et de Navarre il y a une trentaine d’années (qu’en est-il aujourd’hui ? aucune idée, j’ai pas dû remettre les pieds dans une fête foraine depuis au moins 20 ans).

Bref, ce week-end, faisant un petit tour au centre commercial, j’ai décidé de faire un détour par le coin à Gashapons, ma fille étant maintenant assez grande pour jouer avec certains des jouets que l’on y trouve (ce qui veut certainement dire que hier j’ai mis le doigt dans un engrenage qui va me coûter une fortune au cours des 10 prochaines années).

Et je ne sais pas si c’est parce que je les ai regardés plus en détails que d’habitude, ou si ceux en vente en ce moment étaient vraiment particuliers, mais le nombre de Gashapons « bizarres » était assez conséquent. Et donc, l’idée de partager cette visite avec vous m’est venue à l’esprit.

Voici donc quelques photos (mal prises avec mon téléphone) des choses que l’on pouvait acheter là-bas. Bien entendu, ce « reportage » est biaisé, je n’ai que peu ou pas prêté attention aux jouets « normaux ».

 

Gashapon - 01

Notez que ce centre commercial à vraiment beaucoup de Gashapons, multipliez ce que vous voyez-là par cinq ou six pour vous faire une idée (les autres centres commerciaux de la ville, bien que plus grands, disposent d’une vingtaine de machines tout au plus).

 

Gashapon - 02

Ne me demandez pas ce que c’est. Je comprends la même chose que vous : des animaux bipèdes avec des marteaux qui écrasent d’autres animaux qui lisent pendant qu’ils se font aplatir.

 

Gashapon - 03

Pour les fans de corbeaux s’attaquant aux poubelles. C’est vrai qu’on ne parle pas assez des corbeaux s’attaquant aux poubelles, chose pourtant bien plus commune et partie intégrante de la culture japonaise que le cosplay.

 

Gashapon - 04

À gauche des chenilles, à droite des chats-pâtisseries. Faites votre choix.

Notez aussi que même si les Gashapons vendent surtout des jouets (pour les enfants donc), la plupart des objets bizarres que l’on trouve sont des pendentifs pour téléphones portables (plutôt pour les adultes donc).

 

Gashapon - 05

Pas trop sûr de ce que c’est. Des catcheurs ?

 

Gashapon - 06

Des slips pour smartphones… Quoi d’autre…

 

Gashapon - 07

 

Gashapon - 08

Il existe aussi des Gashapons éducatifs.

 

Gashapon - 09

 

Gashapon - 10

Des squelettes à accrocher sur son verre (existe aussi en version qui brille dans le noir).

 

Gashapon - 11

Tirés de la série Vader and Son.

 

Gashapon - 12

 

Gashapon - 13

Le Japon, le pays des chats, jusque dans ses Gashapons.

 

Gashapon - 14

Oui, oui, ce sont diverses statues bouddhiques ; vous avez d’ailleurs déjà vu certaines dans les articles de ce blog.

 

Gashapon - 15

Parce qu’il faut bien que le Penseur de Rodin s’occupe un peu parfois. Il ne peut pas faire que penser tout le temps.

 

 

Gashapon - 16

Gashapon - 17

On trouve aussi parfois des choses très occidentales comme ces minifigurines Lego…

 

Gashapon - 18

… ces produits dérivés de Frankenweenie…

 

Gashapon - 19

… ou ces jouets tirés des super-héros Marvel. Quoique dans ce cas, je ne sais pas trop ce que c’est exactement. Des bagues et pendentifs en plastique apparemment. Le lien avec Wolverine, the Thing et Spider-man me semble un peu ténu.

 

Gashapon - 20

 

 

Gashapon - 21

 

Gashapon - 22

Le mec qui s’excuse platement (littéralement) une valeur sûre du Gashapon WTF.

 

Gashapon - 23

Des sculptures sur saucisse de Francfort (que l’on trouve habituellement dans les bentos des enfants) transformées en pendentif de téléphone portable.

 

 

Gashapon - 24

Donc dans les Gashapons on trouve des jouets, des pendentifs pour portables, des trucs qu’on se demande qui peut bien acheter ça, et… des jouets pour chats !

 

Gashapon - 25

 

 

Gashapon - 26

 

Quelques machines un peu plus normales avec les incontournables Pokemon (au-dessus) et les non-moins incontournables Gundam (en dessous).

 

Gashapon - 27

 

Et je finis avec la machine qui m’a donné l’idée de cet article :

 

Gashapon - 28

S’agit-il de chiens ? S’agit-il de nourriture ? Ou d’un croisement contre-nature entre les deux ?

 

 

Et en bonus, deux photos tirées du coin Arcade, juste à côté :

 

Machine à sous - dinosaure

 

Simulateur de bus

Un jeu vidéo où on joue… un conducteur de bus !

 

Voila, c’est tout pour aujourd’hui, n’ayez crainte, le blog reprendra son cours normal (avec temples, îles, oeuvres d’art) dès le prochain article.

 

 


A propos de David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Gashapon WTF

  • seb

    Un peu de légèreté, ça ne fait pas de mal et ça permet à certain lecteur régulier (comme moi) de laisser un petit commentaire plus facilement

    Seb

  • Shaniah

    Je suis toujours épatée par la quantité de de ces machines dans un seul endroit! Et aussi par les variétés, des plus jolies aux plus WTF.
    Pour répondre à une de tes questions, j’ai vu des machines à tirette rouges comme celles de notre enfance « plaisir d’offrir, joie de recevoir », dans une fête/foire avec des manèges à Huy, en Belgique. Donc ces machines continuent à suivre les forains. Néanmoins leur contenu est bien plus moche et moins bien fait que les gashapon japonais (si je me rapelle il y avait des bracelets brésiliens et des pétards).
    En Europe, quelques uns de ces Gashapon attérissent dans les centres commerciaux ou les libraires, par paire ou par 4. Des fois il y a des Gashapon assez étonnants; souvent il ne s’agit que de figurines de personnages de séries suffisemment demandées pour pouvoir générer une demande de la part des gamins.
    Pour trouver les véritables Gashapon japonais en Europe, c’est simple: beaucoup en achetent en lot, et les vendent à l’unité dans les magasins mangas (certaines séries sont hyper recherchées). Et du coup on en trouve à des prix odieux. Il y en a beaucoup aussi bien sur, sur Ebay. Et certains sites se spécialisent aussi dans ces petites figurines.
    Au Japon, il y a beaucoup de « charms » pour téléphones portables. Mais les téléphones qu’on trouve en Europe n’ont pas d’attache prévue pour eux.
    Mon dernier téléphone est un Sony, et là il y a une encoche de prévue! Yeah! je vais pouvoir mettre un charm Totoro :p

    • David Billa Auteur du billet

      Pour la quantité de machines, c’est le seul endroit que je connaisse qui en ait tant. J’aurais aimé pouvoir prendre une photo d’ensemble, mais c’était pas trop possible vu l’agencement.

      Intéressant de voir que les machines à tirettes existent encore (moi je me souviens surtout des insectes en caoutchouc dedans 😉 ).

      Merci pour les détails sur la « situation » en Europe.

  • Telly

    Impressionant!
    Non seulement le nombre de machines est étonnant (comment peut-on rentabiliser un tel parc ?) mais les gadgets sont assez euh… WTF est vraiment l’expression qui convient! L’imagination et le mauvais goût des fabricants sont vraiment sans limite!
    En tous cas c’est le genre de sujet que j’aime (même si ce n’est pas le thème de ton blog) car il me fait toucher du doigt des aspects de la culture nippone plus ou moins connues.

    • David Billa Auteur du billet

      Comment c’est rentabilisé, je ne sais pas trop.
      Je ne sais pas trop comment ça marche, mais je présuppose que les machines sont louées par Bandai et leur contenu tourne pas mal. Ensuite, celles-ci se trouvent dans le centre commercial qui a le seul cinéma du centre-ville, et je pense que le tour est joué.