Go’o Shrine sur Naoshima


 

Aujourd’hui, je vais vous parler brièvement du Sanctuaire Go’o de Naoshima (ou Go’o Shrine, vu qu’apparemment, j’ai l’impression que c’est plus ou moins son nom officiel en « langue étrangère »).

Si vous vous intéressez à Naoshima, je suis presque sûr que vous le connaissez déjà, mais dans le cas contraire, voici quelques informations à son sujet.

Nous sommes dans le village de Honmura, en haut d’une petite colline au bord de la mer. En ce lieu se trouvait un sanctuaire shinto depuis plusieurs centaines d’années (on estime sa fondation à la période Muromachi, soit entre 1338 et 1573), mais au 20e siècle, il était devenu une ruine totalement tombée à l’abandon (il y a un autre sanctuaire à une centaine de mètres, peut-être l’a-t-il remplacé avec le temps). C’est en 2002, dans le cadre du Art House Project, qu’il est confié à l’artiste Hiroshi Sugimoto pour le refaire tout en le transformant en œuvre d’art. D’ailleurs, en tant que tel, il s’appelle Appropriate Proportion, Go’o Shrine étant son nom « usuel » et historique.

Le résultat est des plus intéressants, dans un style à la fois très contemporain mais rappelant l’architecture des tous premiers sanctuaires shinto, je vous laisse vous faire votre propre idée :

 

Go'o Shrine - Naoshima - 01

 

Go'o Shrine - Naoshima - 02

 

Go'o Shrine - Naoshima - 03

 

Go'o Shrine - Naoshima - 04

 

Go'o Shrine - Naoshima - 05

 

Go'o Shrine - Naoshima - 06

 

On peut accéder au sanctuaire tout le temps (il s’agit d’un vrai sanctuaire, pas seulement d’une œuvre d’art), par contre sur la droite (quand vous lui faites face), il y a une surprise, je vous la laisse entière, mais celle-ci n’est pas libre d’accès, vous pourrez y accéder avec le billet d’entrée du Art House Project.

Bien entendu, le Go’o Shrine fera partie des œuvres de la Triennale de Setouchi 2016.

 

 


A propos David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous aux commentaires par e-mail

3 commentaires sur “Go’o Shrine sur Naoshima