Sep 192010
 
Alors que nous étions passés à la Gare deTokyo plusieurs fois depuis notre arrivée deux jours plus tôt, nous n’en étions jamais sortis, dommage, il parait qu’elle est assez belle. Ce fut chose faite ce matin-là, mais nous ne vîmes rien du bâtiment historique, la gare étant en rénovation (et nous n’avons peut-être pas non plus pris la bonne sortie… mais je préfère blâmer les rénovations). Pas grave, de toutes façons nous étions là pour aller voir le Parc du Palais Impérial et les autres choses notables du quartier.
Il est intéressant de se retrouver ainsi, à deux pas de la demeure de l’Empereur. On est comme cela nous les Français, on s’est débarrassés de nos têtes couronnées il y a fort longtemps, on trouve ridicule que des pays  modernes tels que le Royaume Uni ou le Japon en aient encore, surtout qu’elles ne servent à rien et qu’elles leur coûtent tant de deniers publics en des temps où ces derniers pourraient être affectés à des choses bien plus utiles, mais néanmoins, ces têtes couronnées ne cessent de nous fasciner.
Je ne trouve pas d’autres explications au fait que je souhaitais me rendre devant le Palais, dans le Kōkyogaien, alors que l’on ne voit presque rien du palais et que le parc lui-même est encore plus vide que celui de Kyōto (apparemment, la partie nord-est contient quelques musées et choses plus intéressantes, ce sera pour une prochaine fois).
 Les douves de l’entrée Est.
Je ne sais pas pourquoi, j’adore les douves japonaises, peut-être parce qu’elles gardent encore vaguement leurs fonctions premières et aussi qu’elles n’ont en général pas été vidées, contrairement à leurs homologues européennes.

(n’en espérez pas plus de ma part à son sujet dans un futur proche)

 Sakashita-mon, l’une des portes principales du Palais.
 Les bâtiments de l’Agence Impériale vus de Takashita-mon.
(sauf erreur de ma part)

 Le Pont Nijubashi
Il est fermé au public sauf deux jours par an :
pour l’anniversaire de l’Empereur et le 1er janvier.
En arrière-plan, un petit bout de la Résidence de l’Empereur.

 Le Pont Nijubashi est l’entrée utilisée par la famille impériale pour aller et venir du Palais. Pourtant, il n’est gardé que par un seul homme. C’est que nous sommes au Japon, cet homme n’est pas un homme comme les autres, il a reçu un entrainement spécial de Ninja-Samouraï. Il peut vaincre une armée à lui tout seul, avec une moyenne de 283 ennemis à la seconde !

 Sakurada-mon
La porte Sud (et la principale ?) séparant le parc Impérial du reste de la ville.

 La douve Sud,
paradis des joggeurs.

 Sakurada-mon vue de l’extérieur

Les rues alentours étaient très calmes. Non pas parce que Naoto Kan n’allait prendre ses fonctions que deux jours plus tard, mais tout simplement parce que nous étions dimanche.

 La parc aux abords de la Diète.
J’imagine les parlementaires y prendre leur déjeuner de temps en temps.

 Statue dans Hibiyakoen
 Je n’en reviens pas que ces vieux posters soient encore là, sur ce mur, sous cette arcade sous ce pont (mais qui sert plus ou moins de terrasse à un restaurant) aux abords de la gare de Yūrakuchō. D’ailleurs, je fus surpris et étonné par le nombre de restaurants sous les lignes de chemin de fer, même si nous n’avons pas déjeuner dans l’un d’eux. J’ai malheureusement perdu les coordonnées de celui où nous nous sommes arrêtés, car il était délicieux (et à deux pas de là).

On trouve des temples Shinto vraiment partout.

De là, nous avons pris un train pour notre destination suivante, l’un des quartiers les plus célèbres de Tokyo…


View 6 juin 2010 – Tokyo in a larger map


Si vous avez aimé ce que vous venez de lire ou de voir, la meilleure façon de me remercier est de partager cet article avec vos contacts sur les réseaux sociaux de votre choix.

Pour ne manquer aucun nouvel article abonnez-vous au flux RSS du blog ou bien par e-mail.

Et n'oubliez pas de me suivre sur Google+, Twitter et Facebook.

Les articles suivants pourraient vous intéresser:

The following two tabs change content below.

David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.

Latest posts by David Billa (see all)

 Leave a Reply

(requis)

(requis)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.