Light of Shodoshima


 

Light of Shodoshima (Lumière de Shodoshima – 小豆島の光) de l’artiste taïwanais Wen-Chih Wang était l’une des œuvres les plus impressionnantes de la Setouchi Triennale 2013. J’utilise l’imparfait, car malheureusement, elle a été démontée le week-end dernier.

Ce qui faisait sa singularité était aussi ce qui faisait qu’elle ne pouvait être permanente : elle était construite en bambous, et tôt ou tard, les intempéries ont eu raison de l’intégrité de la structure de l’édifice.

Il s’agissait en fait de la deuxième version de l’œuvre, en 2010, sur le même site, dans la vallée de Nakayama sur Shodoshima, M. Wang avait construit House of Shodoshima. L’œuvre originale avait duré moins d’un an (il faut dire qu’elle avait essuyé un typhon assez fort suivi d’un hiver assez rude), celle-ci aura duré presque deux ans : peut-être parce que sa conception plus « simple » la rendait plus résistante, peut-être parce que la météo a été plus clémente. Pas sûr.

Tout ce que nous pouvons espérer, c’est que Wen-Chich Wang revienne en 2016 pour construire une troisième version de House of Shodoshima / Light of Shodoshima.

En attendant voici quelques photos de ma première visite de l’œuvre, en avril 2013, environ un mois après son inauguration. Le bambou était encore relativement vert. Quand j’aurais le temps, je posterai celles de ma deuxième visite, en octobre de la même année, vous verrez que son apparence avait pas mal changé.

 

Light of Shodoshima - 01

 

Light of Shodoshima - 04

 

Light of Shodoshima - 17

 

 

 


A propos de David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Light of Shodoshima

    • David Auteur du billet

      Oui, c’est peut-être juste une impression mais j’ai l’impression que l’art sur Shodoshima est toujours assez proche de la nature (mais c’est peut-être aussi parce qu’il est plus souvent dans la nature que sur les autres îles).
      Sinon comme d’habitude, de rien et merci pour le compliment, c’est la raison d’être de ce blog : faire découvrir que le Japon c’est autre chose que les clichés habituels.

  • Mai

    Bonsoir David, l’intérieur de cette maison a l’air très agréable ! On doit sentir le soleil, le vent et l’odeur du bamboo. Samedi nous sommes allés à Shodoshima pour voir les feuilles d’automne à Kankakei, mais il a presque fini… Après des visites de petites îles, je ne peux pas penser qu’elle soit une île. Moi aussi, j’espère que cet artiste taiwanais revient en 2016, je voudrais voir son oeuvre. Belle soirée. J’ai peur le vent trop fort.

    • David Auteur du billet

      Bonjour Mai,
      Oui l’intérieur de la maison était très relaxant (mais le bambou n’est pas un matériau très confortable par contre, ça manquait de coussins 😉 ).
      Shodoshima est tellement grosse par rapport aux autres îles qu’effectivement, parfois, on oublie qu’elle est une île aussi. Mais ça dépend où sur l’île en fait, la péninsule de Mito et ses habitants ressemblent beaucoup à Teshima et Ogijima par exemple.
      Une chose que j’aime bien sur Shodoshima, c’est que quelle que soit la direction où on regarde, on voit soit la mer, soit la montagne, et bien souvent les deux en même temps.