Mar 222010
 

 

Après quelques jours passés chez la famille de 康代, je remarquai que l’on ne me servait pas la même chose que le reste de la famille pour le petit-déjeuner.
Oui, cela m’a pris plusieurs jours parce qu’avec le décalage horaire d’un côté et mes rapports conflictuels chroniques avec le matin de l’autre, je ne fus pas en état de réaliser quoique ce soit au réveil avant plusieurs jours. Sans oublier le fait que – à force d’être entouré en permanence de choses étranges – je n’étais pas toujours en position de déterminer si la chose était réellement étrange ou non. Après tout, peut-être qu’au Japon on ne sert pas la même chose pour le petit-déjeuner aux invités et aux membres de la famille, qu’est-ce que j’en savais après tout ?
Puis, une fois la chose réalisée, il me fallut deux jours de plus pour oser demander le pourquoi de la chose.

En fait, j’aurais dû m’en douter, mais si la mère de 康代 me servait des choses différentes c’est parce qu’elle avait entendu que les Occidentaux ne raffolaient pas vraiment des petits-déjeuners japonais et qu’en plus les Français étaient incapables de manger autre chose que des choses sucrées (voire très sucrées) au réveil.
Je lui ai donc expliqué que :

  1. Je suis partisan de faire comme les gens chez qui je suis autant que possible, surtout à l’étranger (les gens qui recherchent les mêmes choses que chez eux quand ils voyagent à l’étranger restent un grand mystère pour moi).
  2. Je n’ai jamais vraiment apprécié les petits-déjeuners français pour la raison précise que je trouve que c’est truc sucré sur truc sucré et que ça fait quand même pas mal de trucs sucrés au final.

Une fois le malentendu dissipé, j’ai enfin pu manger un petit-déjeuner japonais au matin du jour 6 et des suivants.
Et c’est quoi un petit-déjeuner japonais vous allez me demander ?

C’est ça (du moins dans la famille de 康代) :

  • du riz.
  • de la soupe miso.
  • des légumes saumurés.
  • du poisson grillé, en particulier de bien étranges poissons, nommés Shishamo (ししゃも), qui étaient environ de la taille d’un anchois et qui avaient pour particularités d’avoir la bouche grande ouverte à s’en décrocher la mâchoire (une effet secondaire de la cuisson ?) ainsi que d’avoir le corps constitué essentiellement d’œufs ! Presqu’au point de presque penser qu’ils n’avaient pas de chair, juste de la peau et des œufs.
  • des œufs de poissons crus.
  • d’autres poissons rigolos, des Shirasu (しらす) : de tout petits poissons (2 centimètres maximum) mangés cuits mais froids (comme une sorte de salade de petits poissons).
  • je suis sûr d’oublier un truc ou deux.

Et j’en ai pensé quoi de tout ça ?

Eh bien j’ai adoré. C’est parmi les meilleurs petits-déjeuners que j’ai mangés, au même niveau que certains petits-déjeuners américains – car les Américains savent faire des petits-déjeuners excellents (d’ailleurs un des rares trucs comestibles aux US) avec “saucisses” (qui n’ont rien à voir avec des saucisses françaises), œufs, pancakes, etc.

Mais les petits-déjeuners japonais ont quand même un inconvénient de taille : un arrière-goût de poisson persistant dans la bouche jusqu’au déjeuner et survivant même à un brossage de dents.

 

Si vous avez aimé ce que vous venez de lire ou de voir, la meilleure façon de me remercier est de partager cet article avec vos contacts sur les réseaux sociaux de votre choix.

Pour ne manquer aucun nouvel article abonnez-vous au flux RSS du blog ou bien par e-mail.

Et n'oubliez pas de me suivre sur Google+, Twitter et Facebook.

The following two tabs change content below.

David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.

Latest posts by David Billa (see all)

  6 Responses to “Le Petit-Déjeuner Japonais”

  1. C'est surtout le mélange poisson grillé + café qui ne passe pas. Avec le thé, ça va, c'est logique (surtout un genmaicha). Mais si tu es accro à la cafeine…T_T

    J'éviterais le natto-café aussi, tant qu'à faire.

    Senbei, ouvert mais pas trop.

  2. Bon ben avec un thé ça devrait aller…. jusqu'au poisson plein d'oeufs, là je sais pas ,peut être plus tard dans la matinée ;)

  3. Et est-ce que c’est tous les matins la même chose ou est-ce très variable ?
    Car je n’ai rien contre mangé des tartines de confiture tous les matins, mais bizarrement pour ce qui est du petit déj’, si c’est salé, je veux quelque chose de différents (plus ou moins) chaque jour.
    Tiphanya a récemment posté Consommer ou voyager

    • C’est très variable. En fait, la plupart des plats faits maison peuvent être mangés à n’importe quel repas, il n’y a pas trop de différence. Un peu comme le déjeuner et le dîner en Occident. On y mange en général les mêmes choses à par quelques exceptions. Je n’ai jamais mangé de poisson cru (quoique des sashimi… peut-être…) ni de ramen au petit déjeuner, mais je crois que c’est à peu près tout.

  4. Moi personnelement je n’ai jamais tenté ce genre de chose je mange sucré le matin alors j’essaierais

 Leave a Reply

(requis)

(requis)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.