Poste Manquante (Missing Post Office) sur Awashima


 

Si la lecture de ce blog ne vous a pas encore convaincu, l’art contemporain au 21e siècle peut prendre des formes bien différentes et parfois surprenantes (et pas toujours aussi douteuses qu’au 20e siècle, serai-je parfois tenté de dire). C’est encore le cas dans l’article d’aujourd’hui puisque l’œuvre de l’Art de Setouchi dont il est question aujourd’hui est un bureau de poste !

Je veux parler ici d’un véritable bureau de poste, pas d’une installation y ressemblant ou quoique ce soit de la sorte.

La chose se passe sur Awashima, l’une des îles de l’ouest de Kagawa. Une île que je trouve fascinante, mais que je ne connais encore que bien trop mal. Bien que l’île semble un peu moins touchée par la dépopulation que ses voisines, elle n’est toutefois pas épargnée (disons que celle-ci à démarré plus tard) et l’une des multiples conséquences est que son bureau de poste ferma dans les années 90.

À l’occasion de la Setouchi Triennale 2013, l’artiste Saya Kubota (Facebook, Twitter) a décidé de rouvrir le bureau de poste et de le transformer en une poste très particulière.

Ainsi naquit Missing Post Office.

Il s’agit donc d’un bureau de poste, mais d’un bureau de poste recueillant des cartes postales dont le destinataire est anonyme.

N’importe qui peut y laisser une carte postale, soit en l’écrivant sur place, soit en l’envoyant à l’adresse suivante :

Missing Post Office (Hyoryu Yubinkyoku)
〒769-1108
Hyoryu Yubinkyoku Dome
1317-2 Takumachō Awashima, Mitoyo-shi, Kagawa-ken, Japan

〒769-1108
香川県三豊市詫間町粟島 1317-2
漂流郵便局

 

La seule condition, elle doit être anonyme : pas d’expéditeur et pas de destinataire.

Elle peut être écrite pour n’importe qui vivant, ayant vécu ou même qui vivra ; elle ne doit juste pas être nommée.

Une fois la carte postale reçue à la poste, elle sera entreposée dans la structure installée au milieu de la pièce principale du bâtiment, et les visiteurs sont invités à lire celles de leur choix (bien évidemment, elles sont presque toutes en japonais, cela va de soi – quoique remarquez qu’il ne tient qu’à vous pour qu’il y en ait plus en français).

 

Missing Post Office - Awashima - 1

 

Les cartes postales resteront entreposées là aussi longtemps que le projet existera. La poste est ainsi devenu une sorte d’archives de bouteilles à la mer. Sauf que les bouteilles à la mer se perdent et ont très peu de chances d’être lues. Ici, elles sont bien préservées et elles seront lues, même si ce n’est pas forcément par le destinataire voulu.

Mais, si vous estimez – en la lisant – qu’une carte vous est adressée, vous aurez le droit de l’emporter avec vous et de la garder ! (en informant les gens sur place de la chose je présuppose).

 

Missing Post Office - Awashima - 2

 

Personnellement, je trouve ce projet formidable à bien des égards : sa dimension poétique, le fait que la vieille poste – lieu de vie et de communications – ne soit pas laissée à l’abandon et que sa nouvelle fonction soit à la fois originale et liée à sa fonction originale. Et, en filigrane, le thème de la « présence de l’absence » est là, dans ce bâtiment qui fut fermé, dans ces cartes postales fantômes mais bien réelles, un thème si fréquent dans les œuvres de l’art de Setouchi, car il est inévitable dès que l’on passe un peu de temps sur n’importe quelle île de la Mer Intérieure de Seto. Un thème qui peut être traité de façon négative, voire fataliste, mais pas dans ce cas. Ici, les cartes postales semblent appeler leurs destinataires, les inviter à venir sur l’île.

Comme vous le savez, j’aime aussi beaucoup les projets participatifs, qui ne sont pas l’apanage d’une seule personne, ceux qui mettent à contribution la population locale et/ou les visiteurs, et celui-ci fait cela à merveille et d’une façon assez unique du fait qu’il s’inscrit dans une certaine réalité. Cette poste est bien réelle, et pourtant elle ne l’est pas. La sensation d’entrer dans une réalité parallèle s’immisce dans l’esprit du visiteur, mais cette sensation est plutôt plaisante en fait. Sensation que l’on ressent souvent sur ces îles où l’art apparaît dans les endroits les plus inattendus, mais sensation encore plus forte ici pour une certaine raison.

 

Missing Post Office - Awashima - 3

 

Et pour accentuer encore plus cette sensation de mélange entre univers imaginaire et réalité, laissez-moi vous présenter M. Katsuhisa Nakata (et son grand sourire). Il fut le directeur de la poste d’Awashima pendant 45 ans avant de prendre sa retraite. L’an dernier, Saya Kubota l’a invité à devenir le directeur de la Missing Post Office, et il a accepté avec joie, et aujourd’hui, il a une part active au projet dont il s’occupe la plupart du temps je suppose.

 

Missing Post Office - Awashima - 4

 

 Je terminerai avec une petite anecdote. Alors que nous étions assis à quelques dizaines de mètres de la poste, une vieille dame passa et nous salua. Plus tard, alors que nous nous rendions à la poste, nous la recroisâmes. Elle en sortait. Elle a tenu alors à nous informer qu’en nous voyant quelques minutes auparavant, nous lui avons rappelé de vieux souvenirs qui la poussèrent à écrire une carte postale.

Missing Post Office est ouverte de manière permanente sur Awashima, mais pour une raison que j’ignore, les détails (jours et heures d’ouverture) ne sont pas disponibles sur le site officiel d’Art Setouchi. Je ne sais pas exactement pourquoi. Le projet a été inclus à la Setouchi Triennale de manière assez tardive, mais il est mentionné dans les livres publiés au même titre que les autres œuvres, je ne comprends pas pourquoi il ne l’est pas dans le site. Soit un oubli qui se perpétue depuis un an (ce ne serait pas si surprenant que ça, le site n’est pas toujours mis à jour de la meilleure des façons – c’est aussi pour cela que j’ai commencé le guide de l’art de Setouchi). Ça, ou alors, il a un statut particulier, il n’appartient pas Art Setouchi (c’est ce que la visite du site de Missing Post Office me fait penser) et était juste « invité » pendant la Triennale.

Quoiqu’il en soit, j’ai cru comprendre qu’elle était ouverte un week-end sur deux, mais c’est à peu près tout.

Si vous lisez le japonais, je vous invite à suivre les liens suivants pour plus d’informations : site officiel, page Facebook et compte Twitter.


A propos de David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Poste Manquante (Missing Post Office) sur Awashima