Konpira-san, les premières marches


 

Je vous ai déjà parlé plusieurs fois de Konpira-san, mais ce n’est pas une raison pour ne pas le refaire plus ou moins régulièrement.

Pour mémoire quelques détails à son sujet : situé dans la ville de Kotohira et connu aussi sous le nom de Kotohira-gū, Konpira-san est un immense sanctuaire shintō à flanc de montagne. Attirant de nombreux touristes et pèlerins depuis de nombreux siècles (il aurait été fondé au premier siècle de notre ère), il est surtout connu pour ses 1368 marches pour atteindre le sommet ; même si la plupart des visiteurs n’en gravissent que 785 jusqu’au sanctuaire principal, soit parce qu’ils n’ont pas le courage d’aller jusqu’au bout, soit parce qu’ils n’ont pas bien comptés et se croient arrivés au bout. Si vous voulez plus de détails, je vous conseille de lire mes articles précédents sur le sujet.

Aujourd’hui (et les jours suivants) on va tenter quelque chose de nouveau (oui bon pas très nouveau non plus et pas exactement révolutionnaire non plus). Lors de ma dernière visite de Konpira-san, il y a déjà un an, j’ai pris tellement de photos que je n’ai jamais eu le courage d’en faire vraiment le tri pour en faire un article ici. Surtout que mes parents étaient de visite et que j’ai emprunté leurs photos aussi. Bref, ces jours-ci, je me suis dit qu’au lieu de faire la sélection habituelle et de vous faire un article qui ressemblerait plus ou moins aux précédents sur le sujet (j’ai beau adorer cet endroit, je ne peux pas exactement raconter des choses très nouvelles à son sujet à chaque fois non plus). Donc, voila, à l’exception des photos clairement ratées, des doublons et des trucs vraiment inintéressants, j’ai décidé de garder un maximum de photos et au lieu de vous raconter ce petit périple, je vous fais une visite photographique du lieu. Le tout en plusieurs articles, en essayant de séparer les différentes sections du lieu.

Nous commençons donc aujourd’hui avec le début de l’ascension. Les premières marches, jusqu’à en gros la porte d’entrée du sanctuaire.

En fait, ce mini “reportage-photo” ne débute pas exactement aux premières marches, mais au premier torii. Un jour il faudra que je prenne quelques photos des nombreuses boutiques pour touristes que l’on trouve le long de ces premières marches. Un étrange mélange de trucs très kitsch et d’autres bien plus intéressants (mais plus chers), sans oublier les nombreuses échoppes servant diverses nourritures (après tout nous sommes au Japon, pas de tourisme sans nourriture).

 

Konpira-san - Premieres Marches - 11

 

Notez les tentures couvrant la rue et la protégeant du soleil, même s’il n’y en avait pas vraiment ce jour-là. D’ailleurs, c’est étrange, à chaque fois que je me suis rendu à Konpira-san, le même ciel couvert rendant les couleurs des photos assez fades et la luminosité de celles-ci pas géniale.

 

Konpira-san - Premieres Marches - 04

 

Konpira-san - Premieres Marches - 12

 

Notez les étiquettes sur le torii. Pratique très commune (et pluri-centenaire) au Japon que de tagguer ainsi les entrées de lieux de pèlerinage par une étiquette portant en général son nom.

 

Konpira-san - Premieres Marches - 14

 

Quelque chose m’intriguait ce jour-là : le grand nombre d’arbres jaunes sur les flancs de la montagne. Pourtant nous étions en mai, pas en automne. Le pot-au-rose fut dévoilé lors de cette montée : les arbres étaient en fleur ! Plus de détails plus tard.

 

Konpira-san - Premieres Marches - 05

 

Si je me souviens bien, c’est la statue de l’homme qui au 19e siècle a restauré Konpira-san et l’an rendu de nouveau populaire, car avant ça il commençait à tomber un peu en ruines et n’intéressait plus trop grand monde si je me souviens bien.

 

Konpira-san - Premieres Marches - 06

 

Konpira-san - Premieres Marches - 13

 

Et après cette volée de marche supplémentaire on arrive enfin au premier palier avec tout d’abord un petit sanctuaire dans le sanctuaire (il y en a plusieurs ainsi) :

 

Konpira-san - Premieres Marches - Sanctuaire avant le sanctuaire 1

 

Konpira-san - Premieres Marches - Sanctuaire avant le sanctuaire 2

 

Konpira-san - Premieres Marches - 15

 

Une lanterne impressionnante et magnifique (je crois comprendre qu’elle est une sorte de “monument historique” mais je ne pourrais vous donner plus de détails) :

 

Konpira-san - Premieres Marches - Lanterne

 

Konpira-san - Premieres Marches - Lanternet Detail Dragon 2

 

Konpira-san - Premieres Marches - Lanternet Detail Dragon 1

 

Konpira-san - Premieres Marches - 20

 

Et bientôt on arrive à la grande porte d’entrée qui est le seuil de Kotohira-gū à proprement parler  :

 

Konpira-san - Premieres Marches - Porte - 1

 

Je ne veux pas me tromper, mais il me semble que ce genre de portes est en général plus typique des temples bouddhistes que des sanctuaires shintō. Cela doit s’expliquer par le fait que Konpira-san fut bien longtemps à la fois un lieu bouddhiste et shintō comme cela était commun dans le passé et n’est pas complètement exceptionnel de nous jours non plus. Ce n’est que depuis le 19e siècle que le lieu est surtout dédié au shintoïsme. Je dis surtout car il reste quelques éléments bouddhistes ici ou là. Nous y reviendrons.

 

Konpira-san - Premieres Marches - Porte - 2

 

Notez toutefois qu’à la place de Niō dans la porte, nous avons deux statues shintō que l’on retrouve souvent dans les sanctuaires (il faudra que je me renseigne à leur sujet un de ces jours) :

 

Konpira-san - Premieres Marches - Porte Statue 2

 

Konpira-san - Premieres Marches - Porte Statue 1

 

Konpira-san - Premieres Marches - Porte - 3

 

Konpira-san - Premieres Marches - 10

 

Konpira-san - Premieres Marches - 21

 

Ça y est, le seuil est franchi. On est à proprement parler dans le sanctuaire, le deuxième torii nous le rappelant lui aussi.

 

(à suivre…)

 

 


A propos de David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Konpira-san, les premières marches

  • KRMN

    J’attends la suite avec impatience.

    Je suis allé avec un ami a Takamatsu pendant la Golden Week et j’avoue être sous le charme.
    Vraiment un “bon petit coin” ou j’espère retourne bientôt notamment pour visiter ce fameux “Konpira” !

    • David Auteur de l’article

      Content que tu aies découvert et aimé Takamatsu, et si tu as raté Konpira-san, il faut vraiment que tu reviennes.