Tanya Preminger sur Shamijima


 

L’artiste interviewée aujourd’hui est Tanya Preminger.

Une des choses que j’aime dans ces interviews, en plus de vous présenter certains des artistes qui participeront à la Setouchi Triennale, c’est que cela me permet à moi aussi de les découvrir avant de découvrir leur projet pour le Festival. Dans le cas de Tanya Preminger, que je ne connaissais pas auparavant – même si son nom me disait quelque chose – j’ai découvert des oeuvres fascinantes, comme c’est souvent le cas avec le land art quand il est bien fait.

Voici l’interview:

 

Tanya Preminger1. Pouvez-vous nous parler un petit peu de vous?

Je suis née et ai grandi en Russie, mais je vis en Israël depuis plus de 40 ans. Je suis artiste depuis environ 20 ans. J’ai travaillé un peu partout dans le monde avant de me mettre au “Earth-Art”.

 

2. Comment avez-vous entendu parler de la Setouchi Triennale? Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à l’édition 2013 ?

J’ai entendu parler de la Setouchi Triennale par hasard sur Internet, et j’ai immédiatement reconnu l’opportunité d’y réaliser un projet de land art dont je rêve depuis longtemps. Mon projet consiste en un grand tumulus de terre. Au Japon, il est difficile de trouver un espace assez grand pour un tel projet, mais le jury a approuvé mon idée et m’a invité à Kagawa pour choisir un emplacement pour le projet.

 

3. Avez-vous choisi le lieu où votre oeuvre sera installée ? Si oui, qu’est-ce qui a guidé votre choix ?

Le lieu que j’avais choisi a posé problème et un nouvel emplacement a été choisi pour moi. Je ne l’ai vu qu’en photos.

Dans notre conversation suivant sa réponse, elle m’a expliqué que le lieu original était sur Shamijima (ou plus exactement sur le polder qui la rattache à Shikoku, à côté du Grand Pont de Seto). Elle n’est pas exactement sûre du nouvel emplacement, mais probablement non loin.

 

4. Que pouvez-vous nous dire à propos de votre projet pour la Triennale ?

La création d’un futur, le procédé du développement, sont les thèmes de mon projet. Le développement démarre de la terre, symbole de tous les concepts physiques de base, et s’élève vers le ciel, symbole de la spiritualité. Dans le projet, nommé Stratum, j’utilise uniquement de la terre et de la végétation, le procédé de création étant un procédé naturel.

 

Tanya Preminger - Project Strata

 

Pour plus de détails et d’informations sur Tanya Preminger, je vous invite à consulter les sites suivants :

 

 

Tanya Preminger - Ritual Cut

 

Toutes les photos m’ont été gracieusement fournie par l’artiste.

 

 


A propos de David Billa

David vient du Sud-Ouest de la France. Après quelques années passées aux États Unis et quelques autres à Paris, c'est aux abords de la Mer Intérieure de Seto qu'il s'est finalement posé. Subjugué par la beauté de cette région malheureusement si méconnue, il a créé ce blog pour vous la faire découvrir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *